Actualités

UEFA EURO 2020 : ZOOM SUR LES PAYS-BAS

Après avoir manqué l’Euro 2016 et la Coupe du monde 2018, les Pays-Bas sont de retour dans une grande compétition internationale. Accompagnés de l’Autriche, de la Macédoine du Nord et de l’Ukraine dans le groupe C, les Néerlandais sont favoris à la victoire finale. Effectif, calendrier, présentation… Voici tout ce que vous devez savoir sur les Pays-Bas.

Par AnthonyVivien 04 juin 2021





Enfin ! Cela fait sept ans et leur médaille de bronze à la Coupe du monde 2014, que l’on n’avait pas revu les Pays-Bas dans un grand tournoi international. Après des années de galère, les Oranjes sont de retour, suite à une campagne de qualifications passée sans embûche (2e du groupe C derrière l’Allemagne). Cet Euro 2021 sera l’occasion de confirmer ce renouveau, eux qui sont attendus au tournant.

 

Les Pays-Bas ont hérité d’un groupe à leur portée, où l’Ukraine fera office de principal rival (les deux autres pays sont l’Autriche et la Macédoine du Nord). Tout autre résultat qu’une qualification serait considéré comme un échec, d’autant plus que les Néerlandais joueront leur phase de poules à domicile, à la Johann Cruyff Arena d’Amsterdam. En toute logique, ils ont les moyens de terminer premiers.

Dernière compétition

S’ils ont manqué l’Euro 2016 et le Mondial 2018, les Pays-Bas restent sur une très belle performance à la Coupe du monde 2014. Ils y décrochent la médaille de bronze au Brésil, quatre ans après leur médaille d’argent en Afrique du Sud. Éliminés en demi-finale du Mondial par l’Argentine au terme d’un match très serré (0-0, 2-4 t.a.b), les Hollandais profitent en petite finale des déboires du Brésil, humilié quatre jours plus tôt par l’Allemagne (1-7), pour facilement accrocher la troisième place (victoire 3-0).

Georginio Wijnaldum, le capitaine promu

Comme lors de sa fin de saison à Liverpool, Georginio Wijnaldum (30 ans, Liverpool) va porter le brassard de capitaine à l’Euro 2021. Et ce pour la même raison : l’absence de Virgil van Dijk (capitaine des Pays-Bas, vice-capitaine de Liverpool derrière Jordan Henderson), pas suffisamment remis de sa blessure aux ligaments croisés du genou droit.

Un statut par intérim donc, mais qu’il ne doit à personne, tant son expérience va être bénéfique au groupe. Présent depuis 2011 en sélection, titulaire lors de la Coupe du monde 2014 (3e place), acteur majeur du Liverpool de Jürgen Klopp, le milieu polyvalent a le calibre pour mener son pays. Positionné un peu plus haut sur le terrain en équipe nationale qu’en club, Wijnaldum devrait être la plaque tournante de son équipe. De quoi bien se faire voir, pour celui qui va quitter Liverpool cet été (fin de contrat) et qui cherche un nouveau challenge ailleurs.

Afficher l’image source@Eurosport

Frank de Boer, l’après-Koeman

Avec le départ de son sélectionneur Ronald Koeman en août 2020, parti au FC Barcelone, la Fédération néerlandaise de football a dû s’activer pour lui trouver un remplaçant. Un mois plus tard, elle jetait son dévolu sur l’ancien défenseur du Barça, Frank de Boer (51 ans). Un choix qui a pu surprendre, tant la carrière du Néerlandais est en dents de scie. Si sa première expérience sur un banc, celui de l’Ajax Amsterdam (2010-2016), a été couronnée de succès (4 championnats et 2 Coupes des Pays-Bas), la suite a été plus compliquée. Un passage raté à l’Inter Milan (trois mois en 2016), un fiasco à Crystal Palace (deux mois en 2017 avec quatre défaites en quatre matchs de Premier League et 0 but marqué) et une expérience mitigée à Atlanta United (États-Unis, 2019-2020).

Concernant ses premiers pas à la tête des Oranjes, son bilan est jusqu’ici partagé. Après ses quatre premiers matchs sans succès (3 N, 1 D), il a renoué avec la victoire depuis (4 V, 1 D). Mais ces rencontres étaient remportées contre des nations de plus petits calibres (Bosnie, Pologne, Lettonie, Gibraltar), et la défaite contre la Turquie (4-2) a rappelé que les hommes de De Boer devaient apprendre à élever leur niveau de jeu. Concernant sa tactique, il s’est inscrit dans la lignée de son prédécesseur Koeman, avec un 4-3-3 classique.

Afficher l’image source@Infomediaire

Les joueurs à suivre

Alors qu’il va quitter l’Olympique Lyonnais cet été, l’attaquant polyvalent Memphis Depay (27 ans, OL) sera attendu lors de l’Euro 2021. Celui qui souhaite atterrir dans un grand club cet été sait qu’il va devoir se montrer pour attirer les recruteurs. Et il en a les moyens, lui qui vient d’être sacré meilleur passeur de Ligue 1 (12 passes). Pour rappel, lors de sa dernière grande compétition jouée avec la sélection, le Mondial 2014, il avait fait partie des trois nommés pour le trophée de meilleur jeune joueur (finalement remporté par Paul Pogba).

Après une saison où il aura élargi sa palette de compétences, jouant parfois plus haut qu’à son poste de milieu défensif habituel, Frenkie de Jong (24 ans, FC Barcelone) sera l’une des stars néerlandaises de cet Euro. Entraîné au Barça par l’ex-sélectionneur hollandais, Ronald Koeman, De Jong sera un maillon important du jeu de sa sélection, dans un rôle de numéro 6 qui oriente le jeu, soit à son poste de prédilection.

Afficher l’image source@10 Sport

Calendrier

Les Pays-Bas auront l’avantage de jouer les trois matchs de poule à domicile, à Amsterdam.

13 juin à Amsterdam (Pays-Bas) : Pays-Bas – Ukraine à 21 heures

 

17 juin à Amsterdam (Pays-Bas) : Pays-Bas – Autriche à 21 heures

 

21 juin à Amsterdam (Pays-Bas) : Macédoine du Nord – Pays-Bas à 18 heures