Actualités

PODCAST « LE DÉBRIEF » – INVITÉS : ALEXIS GIACOMINI (BASTIA BORGO/N3) ET CHRISTIAN GOMIS (LOKOMOTIV PLOVDIV/D1-BUL)

L’un joue à Bastia Borgo en National, l’autre au Lokomotiv Plovdiv. Si vous souhaitez voir ou revoir le podcast du lundi 14 juin en compagnie d’Alexis Giacomini et de Christian Gomis, c’est ici !

Par Samuel Messberg 15 juin 2021

Christian tu joues à l’étranger (D1 Bulgare), comment s’adapte-t-on à ce genre de changement culturel que ce soit sur et en dehors du terrain ?

Quand tu pars à l’étranger, il faut être dans un bon environnement, être bien entouré. Mais aussi, il faut s’adapter à la culture, discuter avec les gens pour les comprendre. C’est comme ça qu’on peut réussir à l’étranger, surtout quand tu ne connais pas la langue. Il faut aller à la découverte des gens.

Alexis tu as toujours joué en France, est-ce que ça t’intéresserait ? Et est-ce que le changement de culture te fait peur ?

Alors quand j’étais plus jeune c’est quelque chose qui aurait pu me faire peur oui, mais désormais, au contraire. C’est quelque chose qui me tente, la carrière est courte et j’aimerais découvrir d’autres cultures. Espagne, Italie, ça ne me fait pas peur…

Visiblement Christian, tu as bien fait de partir en Bulgarie, puis qu’avec le Lokomotiv tu as réussi a terminé deuxième du championnat. Quel regard portes-tu sur la saison ?

Sur le plan collectif, on est très content, car on a réussi à terminer deuxième et c’était ce qu’on voulait faire. En plus, on atteint les places pour les barrages de la Ligue Europa. Individuellement, je suis content, car je rentrais seulement en début de saison, et j’ai joué tous les matchs en deuxième partie de saison.

Alexis, tu joues au Bastia-Borgo, vous avez terminé dans les places de relégables (probablement pas de relégation suite à l’arrêt des championnats amateurs), qu’est ce qui n’allait pas selon toi ?

C’est assez bizarre parce qu’on avait vraiment bien débuté le championnat. Après les douze premiers matchs on était sur le podium. Là, on a changé d’entraîneur, mais celui du début de saison a décidé de changer les choses. L’objectif initial était le maintien, et comme ça se passait bien il s’est dit qu’il pouvait faire jouer ceux qui rouspètent un peu. Mais ça ne s’est pas forcément bien passer.

Le replay