Actualités

PODCAST « LE DÉBRIEF » – INVITÉS : RUDY HADDAD ET JONATHAN BRU

Retrouvez le débrief et le replay du podcast spécial Euro Espoirs en compagnie de Rudy Haddad et Jonathan Bru, deux anciens grands espoirs français.

Par Samuel Messberg 02 juin 2021

Vous avez tous les deux été international espoir. Dans quelle mesure ce passage est-il important pour être international senior ?

C’est bien de commencer tôt, on se fait remarquer plus rapidement. On prend aussi l’étiquette d’être un joueur de l’équipe de France. On peut aussi avoir la chance d’être remarqué par de grands clubs et d’engranger de la confiance quand tu rentres dans ton club. (Rudy Haddad)

Ce n’est pas obligatoire de passer par les espoirs pour aller en équipe de France A, j’en suis la preuve. J’ai fait toutes les catégories de jeunes, mais je n’ai pas eu la carrière me permettant d’intégrer l’équipe de France A. Tout est une question de niveau. (Jonathan Bru)

Vous êtes passés par deux centres de formations parmi les meilleurs en France (PSG et Rennes), pour vous le passage en centre de formation est-il primordial ?

Je pense qu’à partir du moment ou tu commences à être dans le système à 13/14 ans et que tu es repéré, c’est mieux de passer par un centre de formation parce que tu comprends les exigences et tu progresses plus vite. Les exigences et les nombres d’entraînements sont plus importants. (Jonathan Bru)

Un internaute : Que pensent les deux invités du niveau des jeunes aujourd’hui ? Est-il plus fort aujourd’hui ?

Je pense que c’est difficile de comparer les générations. Je sais que nous, à notre époque c’était plus compliqué de rejoindre un centre de formation ou de préformation. J’ai quand même l’impression que c’est plus simple aujourd’hui d’intégrer un centre de formation, plutôt qu’à notre époque.