Conseils

LES CLES DE LA REUSSITE : COMMENT ÊTRE UN BON LEADER SUR LE TERRAIN ?

Dans le milieu du football, un leader désigne une personne qui a la capacité de conduire les autres membres de l’équipe vers le haut niveau. Celui-ci doit parvenir à mener un collectif de par son attitude, notamment par la prise de parole et de ses actions. Le rôle de leader ne s’obtient pas par soi-même, ce statut est décidé par les coéquipiers en fonction de l’implication du joueur concerné à l’intérieur du groupe. Mais pour être un meneur, il est nécessaire de posséder plusieurs capacités spécifiques afin de pousser les autres vers de bons résultats. Cette semaine, la Team BK vous donne les clés pour y parvenir avec réussite !

Par Rédaction 23 février 2022

 

Pour pouvoir être considéré comme un leader, il faudra avoir fait ses preuves au sein de sa formation à travers les prestations sportives. Vous devez également avoir le bon comportement et cela de manière quotidienne que ce soit sur ou en dehors du terrain. Car c’est votre attitude à l’égard des autres qui démontrera si vous êtes un leader à effet positif ou négatif sur vos partenaires. Par leader négatif, nous entendons signifier que celui-ci dirige vers le mauvais sens l’équipe du fait de ses actes non-exemplaires. Il peut s’agir d’actions, comme ne pas arriver à l’heure aux entrainements, critiquer les choix fait par le coach, ne pas encourager ses coéquipiers ou se plaindre des autres lors des matchs… Ce genre d’attitude instaure un climat nuisible autour d’un effectif, qui pousse vos partenaires à ne plus suivre le leader du groupe et tout cela peut entraîner de lourdes répercussions sur les résultats sportifs.

Tandis qu’un bon meneur, à l’image de l’emblématique capitaine de Chelsea Franck Lampard (ci-dessus), est quelqu’un qui dispose de la confiance et du respect de ses équipiers et ceci passe nécessairement par un comportement bienveillant auprès de ces derniers. Un leader doit soutenir les autres joueurs en les encourageant, en communiquant régulièrement entre eux, en leur donnant des conseils, en se préoccupant de ceux qui sont en difficulté… Lorsque les matchs se passent mal, le leader est en charge de remobiliser mentalement les joueurs et même parfois de pousser des coups de gueule afin de remettre l’équipe sur les bons rails. L’un des exemples les plus parlant est celui de Paul Pogba pendant le mondial 2018 avec l’équipe de France qui n’avait pas hésité à prendre la parole dans les vestiaires pour motiver ses équipiers avant les matchs. Lors des entraînements un leader se doit aussi de montrer l’exemple aux autres de par son implication ainsi qu’en étant le premier ou l’un des premiers à arriver à l’heure et en travaillant durement pendant les séances de préparation ce qui pourrait inciter ses partenaires à reproduire les mêmes choses. Ces types d’agissements positifs et exemplaires pourront avoir un effet factuel sur le collectif en l’unifiant au sein d’un environnement où la confiance règne entre équipiers.

L’aptitude d’un meneur est censée être impeccable et cela voue aussi pour son langage corporel car cet aspect est capital dans le leadership. Lorsque votre formation est menée au score et que le leader reste passif en ayant la tête basse et avec les bras sur les hanches, l’équipe demeurera sans réaction. Si le leader adopte une bonne posture en restant actif et en gardant la tête haute ou en replaçant certains joueurs dans l’objectif de redonner un élan à ceux-ci, le groupe aura plus de chances de renverser la situation en sa faveur. L’ancien capitaine et leader défensif du Real Madrid Sergio Ramos se comportait ainsi sur le terrain en échangeant constamment avec ses partenaires, en haussant son niveau de jeu en terme d’efforts, tout particulièrement lors de ses montées en attaque. Et cela lui avait permis d’être décisif lors de grands matchs comme lorsque qu’il a égalisé de la tête en Finale de la Ligue des Champions 2014 contre Atlético Madrid à la 90éme minute !

Un leader ne se distingue pas uniquement que par sa personnalité, il peut également se caractériser de par ses aptitudes techniques. En effet, un joueur qui possède une grande qualité technique peut permettre de rapprocher sa formation de la victoire, car il est souvent perçu comme un meneur de l’équipe du fait de son talent. Des joueurs comme Messi, Cristiano Ronaldo, Neymar, Kylian Mbappé ou bien Karim Benzema sont considérés en tant que leaders techniques parce qu’ils sont capables à eux seuls de gagner des matchs et de motiver naturellement leurs équipiers par leurs compétences sur le terrain.

Le rôle de leader est essentiel au sein d’un collectif que ce soit sur le terrain ou dans les vestiaires. Pour être bon dans cette fonction, il vous faudra détenir plusieurs capacités afin de mener à bien vos coéquipiers de façon quotidienne tout le long de la saison. Il est primordial d’employer une attitude irréprochable avec les autres joueurs afin de pouvoir s’affirmer auprès d’eux et d’obtenir la confiance de l’ensemble du groupe. De par vos actes, vous devez toujours agir dans l’intérêt de votre groupe et parvenir à fédérer vos partenaires dans le but de les guider vers les objectifs fixés par l’équipe. Ce n’est pas Steven Gerrard (ci-dessous), l’ancien capitaine de Liverpool, qui nous contredira ! Le mythique capitaine des Reds était un leader par l’exemple avec une grande rigueur et une éthique de travail sans faille. Aux strass et aux paillettes, il a toujours préféré le travail de l’ombre. « Travail, dévouement et motivation font de vous ce que vous êtes et ce que vous deviendrez. » 

Mais vous, que pensez-vous du rôle d’un leader au sein d’une équipe, quelles sont pour vous les qualités et les comportements nécessaires afin de devenir un bon meneur d’hommes sur le terrain ? Rendez-vous sur notre compte Instagram Officiel pour débattre !