Découvertes

TEAM ELEVEN BK U21 (N1 à N3) : DECOUVREZ NOS PEPITES DU MOIS DE DECEMBRE !

Chaque mois, la Team BK élit son XI Type des jeunes espoirs du football (U21) qui ont crevé l’écran, parmi les championnats de N1 jusqu’au N3 (hors Coupe de France). Pour ce 4e numéro, les experts de Billion Keys ont une nouvelle fois passé en revue 250 équipes durant le mois de décembre pour mettre au devant de la scène les meilleures révélations du mois ! Recruteurs, à vos stylos.

Par AnthonyVivien 02 janvier 2022

Benoît Leroy (N3)

Poste : Gardien de but

Club : Vierzon FC

Né le : 12 juillet 2004 (17 ans)

A : Vierzon (18)

Stats 2021/22* : 4 matches titulaires + 1 entrée en jeu (3 buts encaissés), 3 clean sheets

En décembre : 2 matches titulaires (2 clean sheets)

L’avis de la Team BK : Il était déjà entré en jeu, le 24 octobre en championnat, face à Saran, après la sortie d’Evan Marino sur blessure. Donc forcément, Benoît Leroy savait qu’il pourrait être amené à débuter le sixième tour de Coupe de France contre Tours. « Je n’étais sûr de rien, mais je m’y préparais un peu tout de même. J’ai senti qu’à l’entraînement, les gars se comportaient comme si j’allais jouer. » Et effectivement, le garçon originaire de Saint-Georges-sur-la-Prée a débuté la rencontre. « C’était incroyable du début à la fin, raconte celui qui devrait normalement évoluer en U18. Même si j’ai eu un petit moment compliqué. »

Ce moment est intervenu à la 20e minute, quand Leroy a manqué un dégagement. Tours a bien failli en profiter mais au lieu de sombrer, le garçon de 17 ans a réalisé un arrêt décisif en se détendant de tout son long pour sortir la frappe de François qui pensait ouvrir le score. La suite a été plus calme mais celui qui a signé sa première licence à Vierzon Chaillot il y a plus de 10 ans a fait preuve de beaucoup de sérénité et n’a jamais été pris en défaut. De quoi ravir son entraîneur, Davy Merabti. « C’est un gardien qui est promis à un bel avenir, dit le coach du VFC. Je pense très sincèrement que cette première titularisation arrive un peu tôt pour lui mais il a réalisé un bon match et fait les arrêts nécessaires. Je l’aime beaucoup mon petit Benoît ! On aura encore besoin de lui. »

Et c’est ainsi qu’il n’a plus quitté le but de Vierzon. Malgré une élimination mi-novembre face au Havre (0-2) en Coupe de France, il a enchaîné quatre titularisations dont deux en décembre qui se sont soldées par deux clean sheets. Retenez bien son nom, ce n’est que le début !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benoit Leroy (@benoit18100)

Jonathan Ruque (N1)

Poste : Latéral droit

Club : Anneçy FC

Né le : 22 mai 2000 (21 ans)

A : Anneçy (74)

Stats 2021/22* : 7 matches titulaires + 4 entrées en jeu (1 but inscrit)

En décembre : 2 matches titulaires

L’avis de la Team BK : A 21 ans, Jonathan Ruque vit sa deuxième saison en National 1. Avec 11 matchs disputés dont 7 comme titulaire, le latéral droit des Rouges formé au club s’est fait une place dans le onze de départ de Michel Poinsignon. S’appuyant sur son intelligence de jeu et disposant d’une grosse marge de progression, il a tous les ingrédients pour réaliser de belles années sous le maillot du FC Annecy. « John est un garçon à l’écoute, travailleur et très intelligent tactiquement. Il est capable de jouer sur le côté ou dans l’axe. Sa polyvalence est un atout » assure Michel Poinsignon.

Malgré un gabarit moyen (1,77m) pour un défenseur, Jonathan Ruque a su se mettre au diapason de ce championnat de National 1 particulièrement athlétique. « Il y a un sacré écart de niveau entre le Régional 2 et le National 1. On m’a reproché parfois d’être un joueur un peu fragile donc j’ai dû bosser là dessus. Ça n’a pas été facile, mais avec du travail on y arrive » dit-il.

Aujourd’hui, Jonathan Ruque accumule du temps de jeu et gagne en confiance. « Le coach et mes coéquipiers m’accordent leur confiance, donc j’ai envie de leur rendre. J’ai encore une marge de progression, je pense que je peux apporter encore plus offensivement ».

D’un naturel discret, le défenseur annécien sait qu’il devra vaincre sa timidité pour s’imposer à ce niveau. Un avis partagé par Michel Poinsignon : « Il doit prendre confiance et se lâcher sur le terrain et dans la vie du groupe. Mais à son âge, c’est normal de faire preuve de retenue. Je ne m’inquiète pas pour lui. C’est un jeune sur lequel le club peut compter pour le présent et le futur ».

Sous le maillot du Fécé, Jonathan Ruque a vraiment tout pour devenir grand, à l’image de son club. Avec qui sait une montée en L2 à l’issue de la saison !

Loris Mouyokolo (N2)

Poste : Défenseur central

Club : FC Lorient B

Né le : 22 mai 2001 (20 ans)

A : Drancy (93)

Stats 2021/22* : 8 matches titulaires

En décembre : 2 matches titulaires

L’avis de la Team BK : Loris Mouyokolo est un jeune produit de l’académie du FC Lorient, ayant rejoint les Bretons à seulement 7 ans. Après avoir disputé quelques matchs amicaux avec les Merlus à l’été 2020, le défenseur axial d’origine Congolaise signe son premier contrat professionnel avec le club le 16 novembre 2020.

L’immense Loris Mouyokolo (1m94) n’est pas un inconnu puisqu’il avait effectué ses premiers pas en L1 contre le PSG au Parc des Princes (D 0-2), le temps de 19 minutes en décembre 2020. Depuis cette parenthèse enchantée, il n’a plus eu la possibilité de rejouer parmi l’élite. Certes, il fut aligné deux fois en Coupe de France (contre le PFC et le Puy) en fin de saison dernière, mais n’a pour le moment pas encore réussi à convaincre le staff de lui donner davantage de temps de jeu.

Pourtant, il réalise une superbe saison avec l’équipe réserve qui évolue en N2. Si son équipe occupe la tête du classement (2e meilleure défense avec 9 buts encaissés en 14 matchs), Loris y a contribué grandement lors de la première partie de la saison. En décembre, il fut titulaire lors du point arraché à Granville (N 0-0) et lors de la démonstration infligée face à Romorantin (V 4-0). Une véritable tour de contrôle, rassurante pour les siens, impressionnante pour les autres !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Loris Mouyokolo (@loris__m)

Oumar Camara (N2)

Poste : Défenseur central

Club : AJ Auxerre B

Né le : 12 avril 2001 (20 ans)

A : Compiègne (60)

Stats 2021/22* : 10 matches titulaires + 1 entrée en jeu (3 buts inscrits)

En décembre : 2 matches titulaires (2 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : Oumar Camara évolue avec l’équipe réserve de l’AJ Auxerre depuis 2019, un vrai cadre ! Ce défenseur plutôt axial, peut également jouer sur le flanc gauche. En décembre, il s’est mis en évidence lors des deux succès acquis sur le terrain du FC Metz B (V 2-0), puis en inscrivant un doublé sur penalty lors de la victoire contre Schiltigheim (V 3-2), le second donnant d’ailleurs la victoire à la 93e minute de jeu !

Depuis peu, il enchaîne les bancs de touche avec l’équipe fanion, preuve que ses très bonnes prestations ne laissent pas indifférent Jean-Marc Furlan. Le temps est compté puisqu’il sera libre de tout contrat fin juin prochain. Vif, athlétique, bon relanceur, son profil devrait à coup sûr plaire à plus d’un club. A moins qu’il n’explose d’ici là sous le maillot Bourguignon !

Mathis Mezaber (N2)

Poste : Latéral gauche

Club : Andrézieux FC

Né le : 20 décembre 2000 (21 ans)

A : Saint-Etienne (42)

Stats 2021/22* : 9 matches titulaires + 2 entrées en jeu

En décembre : 2 matches titulaires

L’avis de la Team BK : Mathis Mezaber a commencé à jouer à l’ASSE en 2011 et fait toute sa formation à l’ASSE en passant par toutes les équipes de jeunes jusqu’à l’équipe réserve. Vainqueur de la Coupe Gambardella en 2019 avec des Verts, il quitte l’ASSE en juin 2020 pour rejoindre Andrézieux.

Impeccable lors des deux victoires décrochées en championnat en décembre à Mont-de-Marsan (V 2-1) et contre Bourges Foot (V 2-1), il est le symbole du regain de forme de son équipe qui occupe désormais la 3e marche du podium du groupe D de N2.  Son pied gauche est dévastateur ! Il peut jouer à tous les postes, un vrai couteau Suisse ! Rapide, endurant, intelligent, frappe de balle puissante, technique, que de qualités… Il évoluera très prochainement plus haut que le N2, on fait le pari ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mathis Mezaber (@mathis_mezaber)

Cheick Djibril Bangoura (N2)

Poste : Milieu de terrain

Club : Voltigeurs de Châteaubriant

Né le : 27 décembre 2001 (20 ans)

A : ? (Guinée)

Stats 2021/22* : 11 matches titulaires (6 buts inscrits)

En décembre : 2 matches titulaires (2 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : Cheick Djibril Bangoura est dans une forme éclatante. Un doublé victorieux à domicile contre Poissy (V 2-1) et une activité débordante sur la pelouse du C’Chartres Foot (V 2-0) ont permis aux Voltigeurs de grimper sur la 3e place du podium et de se remettre dans la course à la montée en N1.

Arrivé en 2017 à Châteaubriant, il avait effectué deux saisons chez les Voltigeurs avec un total 32 matchs en National 3 et 5 buts inscrits. A l’été 2020, le jeune Guinéen avait signé un contrat stagiaire d’un an avec le club professionnel du Stade Brestois. « Le Stade Brestois me suivait depuis un moment. […] Nous avons pu visiter les installations et ils m’ont parlé de leur projet avec les jeunes qui m’a énormément intéressé », raconte le joueur. Mais il dût se contenter d’un seul et unique banc de touche contre l’OM fin août 2020.

Ce gaucher, qui excelle sur le côté droit du milieu de terrain, passe toute l’année en équipe réserve avec qui il n’apparait qu’à 3 reprises, et avec les U19 Nationaux, sans éclat. Laissé libre, il a renfilé le maillot des Voltigeurs pour le plus grand bonheur de ses coéquipiers et des supporters du club. Je suis revenu au club parce que le projet m’intéresse. Je pense qu’on pourra aller loin ensemble. C’est aussi un club pas comme les autres, les bénévoles font beaucoup de choses, les supporters sont toujours là.”

Noa Cervantes (N2)

Poste : Milieu de terrain

Club : Stade de Reims B

Né le : 16 avril 2003 (18 ans)

A : Charleville-Mézières (08)

Stats 2021/22* : 13 matches titulaires + 1 entrée en jeu (7 buts inscrits)

En décembre : 2 matches titulaire (2 buts)

L’avis de la Team BK : Noa Cervantes, avait 12 ans lorsqu’il a quitté Revin pour la cité des sacres où il a intégré la préformation du Stade de Reims. Le ballon rond, c’est sa passion. « Je joue depuis l’âge de cinq ans », confie Noa Cervantes.

Depuis, il a parcouru du chemin, puisqu’il est dorénavant un titulaire inamovible de la réserve du Stade de Reims (un passage d’une saison à Sedan, 2016 à 2017). Double buteur contre Sannois-Saint-Gratien (V 2-0), il a marqué des points auprès du staff professionnel qui lui a offert 3 bancs successifs dans la foulée avec les pros, notamment contre l’OM au stade Vélodrome. De quoi lui mettre des étoiles dans les yeux et surtout lui donner encore plus l’envie de réussir !

A noter que Noa fut International U16 avec les Bleus, avant de finalement opter pour l’Algérie avec qui il est sélectionné en U20.

Aurélien Soufaché (N3)

Poste : Milieu offensif

Club : Saint-Colomban Locminé

Né le : 25 février 2000 (21 ans)

A : Pontivy (56)

Stats 2021/22* : 6 matches titulaires (3 buts inscrits)

En décembre : 3 matches titulaires (3 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : Après un passage chez les Canaris du FC Nantes, pendant quatre saisons, le jeune homme de Bréhan, aujourd’hui à la Saint-Colomban Locminé, rêve de prendre son envol vers le monde professionnel. Après ses débuts à l’Espérance de Bréhan, il a rejoint la GSI Pontivy. C’est là-bas que son rêve de devenir footballeur professionnel est devenu plus concret. A 13 ans, il est admis à Ploufragan, au Pôle espoir de Bretagne. Ce n’est qu’en 2016 qu’Aurélien Soufaché rejoint le FC Nantes.

Un premier contrat de 2 ans lui est proposé. Il part donc en Loire-Atlantique et poursuit son parcours scolaire au CENS (Centre Educatif Nantais pour Sportifs). Il décide de passer un bac ES, l’obtient et devient le meilleur étudiant-sportif 2018. Puis se rajoute un contrat d’un an supplémentaire. Lors de la saison 2018-2019, le milieu défensif Bréhannais a joué avec les U19 Nationaux, mais l’aventure a pris fin.

Non conservé par l’encadrement Nantais, il a rejoint Locminé. Pierre Talmont, coach de Vannes passé par Locminé, dit de lui qu’il n’a “rien à envier à des joueurs de L2, sur le plan technique et du toucher de balle, ainsi qu’en intelligence de jeu”. 

En décembre dernier, il a réalisé d’excellentes prestations à l’image de son but inscrit face à la réserve du Stade Briochin (N 1-1), mais aussi de son doublé lors de la victoire à Trégunc (V 7-0). Il fut également très utile lors du succès acquis à Pontivy (V 3-0). Il est clairement l’homme fort de son équipe depuis plusieurs semaines. Un nom à cocher pour nos amis les recruteurs !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Aurélien Soufaché (@a_soufache)

Félix Ley (N1)

Poste : Attaquant

Club : US Concarneau

Né le : 10 janvier 2001 (20 ans)

A : Paris (75)

Stats 2021/22* : 12 matches titulaires + 4 entrées en jeu (2 buts)

En décembre : 2 matches titulaires (1 but)

L’avis de la Team BK : Son dada, c’est le milieu axial, là où il s’épanouit. Là où il a été formé aussi, d’abord à Nantes puis à Brest. Mais Félix Ley, de l’US Concarneau, est davantage utilisé à droite par son coach Stéphane Le Mignan. Ailier droit, voilà un nouveau poste auquel il s’habitue désormais même s’il peut lui arriver de repiquer dans l’axe. Lorsque c’est une consigne ou que le naturel revient au galop.

« Je ne suis pas non plus fixé et obligé de rester le long de la ligne, j’ai un peu de liberté et je peux rentrer, donc tant que je conserve aussi cette liberté, ça me va », se satisfait-il. Un coulissement qui se fait parfois « par habitude ». « Le football n’est pas un sport figé. Tant qu’il y a des compensations et qu’on s’entend bien, que tous les espaces sont occupés, il n’y a pas de problème. »

Malgré (ou grâce à ?) ses 20 ans, il semble serein, ne se pose pas vraiment de question, mais surtout, ne se prend pas la tête, lui qui fut directement appelé des U19 pour jouer en National. Une différence de jeu, mais surtout de physique qu’il a vite prise en compte l’année dernière.

« En U19, tu joues avec des gens de ton âge. Là, je peux jouer avec des hommes de 30 ans, c’est vraiment des hommes quoi, tu découvres le football d’adulte, donc prendre du muscle c’est important. »

Et si l’adaptation était finalement son maître mot, lui qui est à deux buts et trois passes décisives. Soit davantage que son total sur l’année dernière (un but, deux passes). « Ça correspond avec le bon début de saison de l’équipe, il y a une forte progression, et peut-être aussi au fait que je joue à un poste plus offensif. »

Une polyvalence qui l’aide dans le développement de son jeu : « Si je suis au milieu et que l’excentré se retrouve dans une situation que j’ai déjà vécue en tant qu’excentré, je sais ce que l’autre va faire, donc je peux anticiper ». Et inversement. Son coach, Stéphane Le Mignan, louait justement ces qualités d’adaptation, mais surtout « son état d’esprit remarquable ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FELIX LEY (@felixley)

Sambou Soumano (N2)

Poste : Attaquant

Club : FC Lorient B

Né le : 03 janvier 2001 (20 ans)

A : Dakar (Sénégal)

Stats 2021/22* : 7 matches titulaires + 3 entrées en jeu (11 buts inscrits) + 5 entrées en jeu en L1

En décembre : 2 matches titulaires (4 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : Suite à sa première nomination en août dernier dans notre Team Eleven, Sambou Soumano a vécu un jour qui marquera sa vie pour toujours. Son entrée en jeu avec le FC Lorient (Finistère) contre les Girondins de Bordeaux, dimanche 24 octobre 2021, pour le compte de la onzième journée de championnat de Ligue 1 en fera partie. Sambou Soumano, joueur des Voltigeurs de Châteaubriant (Loire-Atlantique) lors de la saison 2020-2021, a disputé ses premières minutes avec les Merlus.

Entré sur la pelouse à la 85e minute, le Sénégalais s’est distingué en apportant du danger sur la défense adverse. « Je me suis senti bien, sans stress. Ce fut un plaisir de jouer pour la première fois en Ligue 1. Je n’ai pas touché beaucoup de ballons, mais j’ai tout donné », confie l’intéressé.

L’attaquant souhaite désormais du temps de jeu au sein de l’élite (5 entrées en jeu en L1 jusqu’à fin novembre). « Mon objectif est de devenir un titulaire indiscutable. »

Et pour cela, ça passe forcément par des grandes performances avec l’équipe réserve, à l’image de son quadruplé inscrit lors du succès (4-0) acquis contre Romorantin. Un authentique exploit qui fut récompensé dans la foulée par une nouvelle entrée en jeu face à Rennes en Coupe de France.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par SOUMANO 10 (@10soumano)

Stanislas Kielt (N3)

Poste : Attaquant

Club : AS Cannes

Né le : 27 novembre 2001 (20 ans)

A : ?

Stats 2021/22* : 8 matches titulaires + 1 entrée en jeu (4 buts)

En décembre : 2 matches titulaires (3 buts)

L’avis de la Team BK : “La pépite. Un bison. Ce n’est pas quelqu’un que tu vas entendre car il est discret, mais il a un gros potentiel pour jouer plus haut. Il a un corps incroyable pour ses 20 ans, il est très très bon. Il doit travailler et se donner les moyens pour aller plus haut. Mais, honnêtement, j’ai peu vu d’attaquants aussi forts que lui à son âge” a confié le capitaine de l’AS Cannes, Cédric Gonçalves, pour Nice-Matin. Tout est dit.

En décembre, Stanislas a d’ailleurs confirmé tout le bien que pense de lui son coéquipier, puisqu’il a inscrit 3 buts en deux matches de championnat, dont un doublé face à Furiani-Agliani. Il a ensuite assuré une belle prestation lors des 32es de finale de la Coupe de France contre Dijon, avec une qualification aux tirs au but.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @stan.kielt

Alban Atonatty (N3)

Poste : Coach

Club : USSA Vertou

Né le : 22 juin 1981 (40 ans)

A : ?

Stats 2021/22* : 12 matches disputés (4V-4N-4D-19Bp-19Bc)

En décembre : 3 matches disputés (3V-0N-0D-11Bp-5Bc)

L’avis de la Team BK : Vertou a enchaîné 3 succès de rang en décembre, d’abord contre La Châtaigneraie (4-1), puis à Challans (4-3) et enfin contre Saumur (3-1). Jusqu’à fin novembre, les hommes d’Alban Atonatty n’avait remporté qu’un seul match en neuf rencontres ! Cette belle série leur a permis de sortir de la zone de relégation et de s’emparer de la 7e place du groupe Pays de la Loire en N3.

Alban Atonatty fait partie des murs de l’USSA Vertou, club de National 3. L’entraîneur de 40 ans a signé sa 33e licence au club dont son père, Roger, fut le président avant l’intronisation de Stéphane Dabet en 2006. Une fidélité presque sans faille. Une seule fois, il a joué hors de Vertou. C’était au FC Nantes, lorsqu’il avait 15 ans. A la Jonelière, il n’est resté qu’une seule saison avant de revenir à la maison.

L’homme a pourtant eu « plusieurs opportunités » de partir à nouveau en tant que joueur, puis en tant qu’entraîneur (depuis 2011), mais il n’a pas bougé. « A la fin des années 90, lors de mes premières années seniors, j’étais avec d’autres joueurs au cœur d’un projet mené par mon père et l’entraîneur Christophe Coursimault. Le club, alors en DRH, était sur la pente ascendante. La relation était forte entre nous, c’est pour ça que je ne suis pas allé ailleurs », explique-t-il aujourd’hui.

Des regrets ? Aucun. « J’adore les bénévoles, les dirigeants du club, toutes les personnes avec qui je travaille ici. J’ai encore la confiance des dirigeants. Dès que je ne l’aurai plus, il faudra arrêter. »

A Vertou, il a tout connu. Des joies (beaucoup), des montées (pas mal aussi) mais des déceptions également. Forcément, la question du meilleur souvenir rejaillit. Sa réponse : « Le voyage en Martinique en 2012. Notre premier en Coupe de France. J’avais un groupe exceptionnel, des mecs supers. Il y avait tout : l’île, le contexte et les personnes. »

A l’inverse, il évoque la « tristesse » de la défaite en 8e de finale de la Gambardella en 2009 quand il était coach des U19 de l’USSA. Sans oublier les éliminations précoces face à des PH en Coupe de France.

Sur le terrain, il fut un défenseur axial incontournable, rarement pris à défaut, jusqu’à en être le capitaine en CFA 2. Sur le banc, il est l’entraîneur qui a obtenu le meilleur classement de l’histoire du club en N3 (4e) et le meilleur parcours en Coupe de France en 2013 (16e de finale). En attendant mieux, peut-être en fin de saison avec une montée en N2…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par USSA VERTOU 🔴⚪️ (@ussa_vertou)

 

*Chiffres arrêtés au 31 décembre 2021.

 

Lire aussi >> 

Equipe-Type du mois de Septembre 

Equipe-Type du mois d’Octobre

Equipe-Type du mois de Novembre

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com