Focus

PARTIS D’EN BAS, ILS VONT TOUCHER LES ETOILES (SPECIAL ILE-DE-FRANCE)

Pour la première édition de ce nouveau format des Tops des Tops, la Team BK va vous présenter en profondeur le parcours de 8 joueurs originaires de la région parisienne, soit un par département. Il ne s’agit pas de n’importe quels joueurs, puisque ceux-ci ont tous un point commun : ils sont partis d’en bas, et ils vont bientôt toucher les étoiles !

Par AnthonyVivien 14 octobre 2021

Mahamadou Kanouté / 75

Club : RC Strasbourg-Alsace

Né le : 24 janvier 2004 (17 ans)

À : Paris (75)

Poste : Avant-centre

Nationalité sportive : Française

Clubs successifs : ES Parisienne, Espérance Paris, Paris AC, ASA Futsal, actuellement au RC Strasbourg-Alsace (avec les U19 Nationaux)

Sélections internationales: France U16 (3 sél. – 1 but), France U18 (3 sél.)

Né le 24 janvier 2004 à Paris, Mahamadou Konaté est notre joueur BK du 75. Attaquant, dur au mal, il intègre à 10 ans l’ES Parisienne, se montre très rapidement et apparaît lors des rassemblements de la Ligue d’Île-de-France chez les U14. Passé ensuite par l’Espérance Paris XIXe (2014-2018) et le Paris ACASA futsal, il arrivera dans son premier club professionnel en 2019 en étant signé par le Red Star. Le jeune attaquant d’aujourd’hui 17 ans est très vite repéré et recruté par le RC Strasbourg, où il rejoint d’abord les U17 Nationaux du club. Très rapidement, il sera surclassé en U19, avant de signer son premier contrat professionnel cet été avec le club alsacien.

Tout cela n’est que son parcours en club, puisqu’en plus de celui-ci, l’attaquant de pointe du RCSA a aussi déjà 3 sélections avec l’équipe de France U16 et 3 sélections en équipe de France U18. Mahamadou Kanouté a inscrit son premier but en Bleu dès sa deuxième sélection en U16, face au Paraguay lors de la victoire 5-0 de l’équipe de France. Ses 3 sélections en U18 sont toutes fraîches puisqu’elles datent du dernier rassemblement, aucours duquel Kanouté est entré en fin de match contre la Suisse (victoire 2-1), et contre l’Espagne (match nul 2-2) et était titulaire lors de la défaite 4-2 face au Portugal.

Ce Français d’origine malienne a aussi, durant sa d’ores et déjà longue carrière footballistique, été finaliste du Paname Best Player 2019, un événement organisé par le média Panamefoot et qui récompense les meilleurs encadrants, entraîneurs, éducateurs mais aussi joueurs de la région parisienne. Finaliste de sa catégorie – la génération 2004 – qui a vu la victoire de Julien Vetro dans sa catégorie, la catégorie en dessous, la génération 2005, a elle était remportée par Mathys Tel. Retenez bien ce nom, il se pourrait bien que vous le revoyiez plus tard…

Suivez Mahamadou Kanouté sur Instagram 

Andréas Hountondji / 77

Club : SM Caen

Né le : 11 juillet 2002 (19 ans)

À : Montry (77)

Poste : Avant-centre

Pied : Droit

Nationalité sportive : Franco-Béninoise

Clubs successifs : Montry-Condé, Quincy-Voisins, CS Meaux, US Torcy, actuellement au SM Caen (en L2)

Andréas Hountondji, l’espoir caennais / @FootNormand

Né en juillet 2002, Andréas Hountondji a tout d’un futur grand. Né à Montry, en Seine-et-Marne, Hountondji connaît déjà une ascension foudroyante. En moins de 3 saisons, l’avant-centre est passé de Meaux, en DHR, à l’US Torcy, où il ne restera que quelques mois. Car son potentiel et son niveau sont déjà là. Après quelques mois à Torcy, Hountondji est devenu un joueur du Stade Malherbe de Caen, à seulement 17 ans. D’abord cantonné à l’effectif U19 du club, il intègre au bout de 6 mois l’équipe réserve.

Après deux saisons avec l’équipe réserve, et quelques apparitions dans le groupe pro (6 matchs de Ligue 2 en 2020/2021), il devient officiellement un joueur de l’équipe première en juillet 2021. Il compte déjà 3 apparitions en Ligue 2 lors des 3 premières journées de championnat. Entré en jeu à la 3e journée contre Sochaux, il inscrit son premier but de la saison lors de la première défaite de la saison des Caennais (2-1 pour les Sochaliens). Absent du groupe lors des 4 dernières journées, le SMC n’a remporté qu’un seul de ces 4 matchs sans sa pépite de Seine-et-Marne, qui est resté longtemps dans des échelons bien inférieurs avant d’exploser au plus haut niveau.

Yohan Eudeline, le directeur de recrutement du SMC, décrit Andréas Hountondji comme un joueur avec “de belles qualités athlétiques” et un “sang-froid impressionnant devant le but”. Le club souhaite l’accompagner dans sa progression, d’où le contrat pour passer professionnel au sein du club qu’il a pu signer en juillet dernier. Avant-centre qui peut aussi jouer sur un côté, il est très généreux dans l’effort, en plus d’être rapide et puissant.

Suivez Andreas Hountondji sur Instagram 

Tanguy Banhie-Zoukrou / 78

Club : ESTAC Troyes

Né le : 7 mai 2003 (18 ans)

À : Le Chesnay (78)

Poste : Défenseur central

Nationalité sportive : Française

Clubs successifs : FO Plaisir, AC Boulogne-Billancourt, actuellement à l’ESTAC (en L1)

Sélections internationales : France U19 (2 sél.)

@Panamefoot

Né au Chesnay, le jeune défenseur central a d’abord évolué au FO Plaisir pendant six ans, entre les U8 et les U14. Jusqu’alors, il n’avait pas découvert le poste de défenseur central. Il commencera à y évoluer en fin U15, à l’AC Boulogne-Billancourt – où il restera des catégories U15 à U17. Auparavant milieu de terrain, il a donc dû apprendre à aimer, à travailler à un poste qui n’était pas le sien. Dans une interview donné à son ancien club du FO Plaisir (disponible sur Youtube), Tanguy Zoukrou confesse qu’au début, il “n’aimait pas le poste” qu’on lui avait imposé. Mais il a appris, appris à y jouer mais aussi appris à l’aimer. C’est un joueur rapide, avec un bon coup d’oeil et qui sait être agressif quand il le faut.

Les clés de la réussite selon Tanguy Zoukrou : Garder toujours confiance en soi et travailler. Il faut en faire plus que les autres, être celui de tout l’effectif qui se montre, sur le terrain et en dehors, par sa masse de travail. Ses années à l’ACBB l’ont marqué, ce sont ces années là qui lui ont permis de devenir le joueur qu’il est en train de se construire aujourd’hui. Tanguy Zoukrou a ensuite été repéré par l’ESTAC, qui lui ont offert un contrat et donc une place au centre de formation pour s’imposer avec l’équipe réserve en N3.

Après s’être fait une place l’année dernière avec la réserve, il a cette année l’opportunité de se faire une place dans le groupe pro. Sur les 5 premières journées de championnat, il est entré en jeu 3 fois en Ligue 1, lors des 2 premières journées (défaite 1-2 face au PSG et défaite 0-2 face à Clermont) et lors de cette 5e journée de championnat (victoire 2-0 face à Metz). Tanguy Zoukrou a signé il y a quelques jours un premier contrat avec l’ESTAC le liant au club jusqu’en 2024.

Côté international, Tanguy Zoukrou a disputé ses 2 premiers matchs en équipe de France U19 en septembre, lors de la victoire 5-2 face à la Russie, match au cours duquel il est entré à la mi-temps, et lors du match nul face à la Slovénie 2-2, qu’il a joué entièrement.

Suivez Tanguy Zoukrou sur Instagram 

Warren Bondo / 91

Club : AS Nancy-Lorraine

Né le : 15 septembre 2003 (18 ans)

À : Evry (91)

Poste : Milieu central

Pied : droit

Nationalité sportive : Française

Clubs successifs : Corbeil-Essonnes, ES Viry-Châtillon, CS Brétigny, actuellement à l’AS Nancy-Lorraine (en L2)

Sélections internationales: France U16 (2 sél.), France U17 (6 sél.), France U19 (4 sél., 1 but)

Warren Bondo / ASNL.net

Warren Bondo est peut être l’un des joueurs les plus confirmés de cette liste, malgré le fait qu’il vienne tout juste d’avoir 18 ans. Le jeune milieu de terrain a commencé le football à Corbeil-Essonnes, où il sera licencié en 2010-2011, avant d’arriver à l’ES Viry Châtillon. Il n’y restera là aussi qu’un an, avant d’intégrer le CS Brétigny, un club que de nombreux joueurs devenus pros par la suite ont connu avant lui. On pourra nommer par exemple Mehdi Benatia, Jimmy Briand, Jean-Charles Castelletto, Patrice Evra, Sébastien Haller, Bingourou Kamara et bien d’autres… Et Warren Bondo est en train de suivre leurs traces.

Arrivé au club en 2012 après n’être resté qu’une seule saison dans ses deux clubs précédents, Bondo va rester six années au club de Brétigny, qui va lui enseigner les bases du haut niveau, et l’exigence que celui-ci demande. Il rejoint l’académie de Nancy en juillet 2018, une académie qui va lui permettre de goûter au monde professionnel pour la première fois. International français U16 et U17 dès 2019, Warren Bondo joue tantôt milieu central, tantôt milieu défensif.

Il découvre la Ligue 2 pour la première fois le 24 novembre 2020, ce qui restera un souvenir plus que mitigé pour lui. Entré en jeu à la 73e minute, Bondo est exclu pour une grosse faute à la 87e minute face à Grenoble, ce qui scelle la défaite de Nancy 1-0. Son coach de l’époque ne lui en a pas tenu rigueur puisque dès sa suspension purgée, Bondo, l’une des pépites nancéennes, est de retour sur le terrain avec le groupe professionnel. La saison passée, il aura disputé 13 matchs, dont 4 en tant que titulaire. Il inscrit même son premier but en pro lors du match nul 3-3 face au FC Chambly lors du dernier match avant la trêve hivernale en décembre 2020.

Cette saison, Warren Bondo a disputé l’intégralité des 7 matchs de Ligue 2 disputés à l’heure actuelle (6 fois en tant que titulaire, entré une fois à la mi-temps), et il fait partie du 11 qui est actuellement 20e et dernier de Ligue 2, avec seulement 2 points en 7 rencontres. Nancy est l’une des deux seules équipes à n’avoir pas encore remporté un match de championnat cette saison avec Dunkerque. A l’international, cela se passe bien mieux pour le milieu de terrain qui a disputé 2 matchs amicaux avec les U19 de l’équipe de France en tant que titulaire.

Warren Bondo est un joueur qui aime jouer court, combiner avec point d’appui. Il anticipe beaucoup grâce à sa bonne vision de jeu, il touche aussi beaucoup le ballon. C’est un joueur déterminé, qui sait rendre ça contagieux auprès de ses partenaires. Ses autres points forts sont notamment sa vitesse, son jeu de passes, sa vision de jeu et son jeu collectif. Un temps convoité par des clubs du calibre de l’AC Milan ou du Paris-Saint-Germain, Warren Bondo a refusé d’aller au clash avec le club qui lui a permis de découvrir le monde professionnel, à qui il est resté fidèle cette année.

Suivez Warren Bondo sur Instagram 

Edoly Lukoki Mateso / 92

Club : FC Nantes

Né le : 22 mai 2004 (17 ans)

À : Clichy (92)

Poste : Ailier gauche

Pied : Droit

Nationalité sportive : Française

Clubs successifs : AS Eragny, AS Saint-Ouen-l’Aumône, actuellement au FC Nantes (avec les U19 Nationaux)

Sélections internationales : France U16 (3 sél., 1 but), France U18 (2 sél.)

Edoly Lukoki / FCNantes.com

Edoly Lukoki Mateso est le joueur qui a connu le moins de clubs avant son entrée dans le monde professionnel. C’est à seulement 8 ans qu’il commence le football, et s’il est né dans le 92, il doit une fière partie de sa carrière au 95, le Val d’Oise, où il a toujours évolué avant le monde professionnel. Il commence le football à 8 ans à l’AS Eragny, un club où il restera quatre ans, et où il découvrira non seulement le football, mais il y apprendra aussi à aimer ce sport, qui comme pour beaucoup de jeunes, à la base n’est qu’un loisir.

Après 4 années à Eragny, Edoly Lukoki rejoint l’AS Saint-Ouen-l’Aumône en 2016. Il a alors 12 ans et montre des qualités indéniables, semaines après semaines, que ce soit à l’entraînement ou bien dans différents tournois, notamment régionaux et inter-régionaux. C’est seulement après 2 ans à Saint-Ouen-l’Aumône que le jeune buteur intègre le centre de formation du FC Nantes, en 2018. Un an plus tard il découvrira les U17 du club, et depuis juillet dernier, à seulement 17 ans et demi, Edoly Lukoki Mateso fait partie de l’effectif U19 de Nantes, et il attise les convoitises. L’année dernière, des clubs anglais tels que Norwich  ou Everton ont montré leur intérêt pour le Nantais. De nombreux scouts européens l’avaient notamment vu briller techniquement lors du tournoi de l’Espoir en février 2020.

Il a découvert l’Equipe de France avec les U16 en février 2020, lors de la série de matchs contre l’Italie, le Paraguay et la Turquie. Titulaire face à l’Italie et la Turquie, il a inscrit son premier but face à l’Italie lors de la victoire 5-2 de la France. Ses belles performances lui ont permis de découvrir la catégorie U18 en septembre, où il a joué lors de 2 des 3 matchs de la tournée amicale (face à la Suisse, victoire 2-1 et face à l’Espagne, match nul 2-2).

Suivez Edoly Lukoki Mateso sur Instagram

Thérence Koudou / 93

Club : Stade de Reims

Né le : 13 décembre 2004 (16 ans)

À : Livry-Gargan (93)

Poste : Défenseur droit

Pied : Droit

Nationalité sportive : Française

Clubs successifs : ES Goelly, Compans FC, US Torcy, actuellement au Stade de Reims (en N2)

Sélections internationales : France U16 (3 sél.), France U18 (2 sél.)

Thérence Koudou à l’entraînement, à gauche de l’image / @L’Union

Né à Livry-Gargan en 2004, Thérence Koudou a commencé le football en 2010 à l’ES Goelly, avant d’intégrer le Compans FC en 2011. Il y restera jusqu’à l’âge de 9 ans avant de revenir à sa Seine-Saint-Denis natale au FC Villepinte, où il évoluera entre 2013 et 2015. Mais le club qui le révèlera vraiment n’est pas encore arrivé: c’est l’US Torcy, club où sont passés entre autres Paul Pogba, Jeff Reine-Adélaïde ou encore Adrien Hunou. Thérence Koudou restera pendant 4 ans là-bas, entre 2015 et 2019.

Excellent club formateur de région parisienne, il ne quittera l’US Torcy que pour une grande écurie, puisqu’il rejoindra le Stade de Reims et son effectif U19 dès juillet 2019. Depuis, Koudou n’a pas vraiment pu évoluer avec le groupe professionnel de son club. Il a cependant pu découvrir le monde international puisqu’il a débuté en équipe de France U16 en février 2020, où il a notamment été titulaire lors de la victoire face au Paraguay 5-0. Comme de nombreux joueurs présents dans cette liste, Thérence Koudou a découvert l’Equipe de France U18 en septembre dernier, lors de la série de matchs amicaux. Il a été titulaire lors de la défaite 4-2 face au Portugal et est rentré en jeu en fin de match face à l’Espagne lors du match nul 2-2.

Pour l’heure, le jeune défenseur droit a intégré l’équipe réserve du club qui évolue en N2. Il a pris part à son premier match, lors du déplacement à Bobigny (défaite 0-1), le 18 septembre dernier.

Suivez Thérence Koudou sur Instagram

Steve Ngoura / 94

Club : Le Havre AC

Né le : 22 février 2005 (16 ans)

À : Ivry-sur-Seine (94)

Poste : Attaquant

Nationalité sportive : Française

Clubs successifs : ES Vitry, AS Choisy-le-Roi, actuellement au Havre AC (avec les U17 Nationaux)

Sélections internationales : France U17 (2 sél.)

Steve Ngoura / @Adidas

Son nom vous est probablement étranger pour l’instant. Mais Steve Ngoura compte bien s’en faire un sur le devant de la scène. Attaquant, il confesse aujourd’hui être “obnubilé” par le but. Mais tout d’abord, découvrons comment il s’est formé. Originaire de Vitry, Ngoura s’est mis au football à l’âge de 6 ans dans la ville où il a grandi. Il restera là-bas six longues années, jusqu’en U12. Le temps de faire du football une passion. Il confiait lui même dans une interview en août dernier, que s’il n’était pas joueur pro, il pensait déjà à une éventuelle reconversion comme agent ou encore entraîneur.

Ensuite, Ngoura arrive à Choisy-le-Roi, dans un nouvel environnement pour lui, mais un environnement où le jeune garçon s’épanouit très rapidement. Avant d’être tout aussi rapidement repéré par un club professionnel, le HAC. Au centre de formation du Havre depuis, Steve Ngoura apprend petit à petit la vie d’un club, l’apprentissage du haut niveau, et le passage de l’adolescence à l’âge adulte. Il se définit lui même comme un joueur “athlétique mais qui sait aussi jouer de son corps”, c’est un attaquant de pointe qui place la détermination comme leitmotiv pour progresser et pour en vouloir plus que les autres.

Suivez Steve Ngoura sur Instagram

Mathys Tel / 95

Club : Stade Rennais

Né le : 27 avril 2005 (16 ans)

À : Sarcelles (95)

Poste : Ailier droit

Nationalité sportive : Française

Clubs successifs : JS Villiers-le-Bel, Paris FC, JA Aubervilliers, Montrouge FC, actuellement au Stade Rennais (en L1)

Sélections internationales : France U18 (3 sél., 2 buts)

Mathys Tel a signé un contrat le liant à Rennes jusqu’en 2024 / @Actu.fr

Mathys Tel est probablement la pépite la plus prometteuse de cette liste. A seulement 16 ans, il a déjà participé à deux matchs de Ligue 1 cette saison, et tous les connaisseurs du football en ont déjà entendu parler. Pour son premier match, il a déjà fait parler de lui en devenant le 11e plus jeune joueur à débuter en Ligue 1 depuis 1950/1951. Mentalement, le jeune joueur est un battant, il pense avant tout à améliorer ce qu’il considère comme ses défauts avant de penser à ses qualités intrinsèques.

Ses défauts, selon lui même, étaient il y a encore quelques mois la lecture de jeu, faire les bons choix au bon moment, la justesse technique et le côté tueur devant le but, qu’il avouait lui manquer encore un peu. Ses qualités ? Sa vitesse, sa percussion et sa qualité de frappe, qui font de lui un bon attaquant. Ayant un certain Brandon Soppy et un certain Eduardo Camavinga comme modèles, tous deux joueurs du Stade Rennais à son arrivée (Brandon Soppy a été transféré cet été à l’Udinese), Mathys Tel franchit toutes les étapes à une vitesse folle.

A l’âge de 7 ans, Mathys Tel intègre le JS Villiers-le-Bel, un club où il restera 4 ans, avant d’intégrer le Paris FC en 2016. Il n’y restera qu’un an, avant de retourner dans un club de banlieue parisienne, l’AS Jeunesse Aubervilliers. Après 2 ans passés dans ce club de Seine-Saint-Denis, il sera recruté par le Montrouge FC 92, et c’est là que sa carrière va basculer. Après un an à Montrouge en U17 National (30 buts sur les 27 premières journées), il rejoint le centre de formation du Stade Rennais. Cantonné à l’effectif U19 avec quelques apparitions en Youth League, c’est cette année que Mathys Tel découvre l’effectif professionnel avec le club breton. Cette saison, il est déjà entré 2 fois en jeu, contre Brest (nul 1-1) et contre Reims (défaite 0-2). Il a aussi pu découvrir les compétitions européennes, entrant en jeu lors du match nul de Rennes contre Tottenham (2-2). Tout cela à seulement 16 ans à peine…

Mathys Tel a aussi découvert l’équipe de France, disputant ses premières minutes dans la catégorie U18 en septembre, étant titulaire lors de la victoire 2-1 face à la Suisse, et du match nul 2-2 face à l’Espagne. Face à la Suisse, Mathys Tel a inscrit le but de l’égalisation, juste avant la mi-temps pour sa première sélection. Face à l’Espagne, le Rennais a remis ça puisqu’il a inscrit le but du 2-2. Sa détermination et ses qualités intrinsèques déjà bien présentes font de lui l’un des futurs cracks du football mondial.

Suivez Mathys Tel sur Instagram

Ndlr : Chiffres arrêtés au 13 octobre 2021.