Interviews

Youssef Chibhi (FC Versailles 78/N2) : “Les compétiteurs ne choisissent pas leurs rencontres !”

Interview exclusive 100% BK avec Youssef Chibhi, coach du FC Versailles 78 (N2), qui a décroché avec son équipe l’accession en N1 après avoir remporté son championnat devant la réserve du FC Lorient et le C’Chartres Football. Et que dire de l’exceptionnel parcours en Coupe de France, lors duquel les Yvelinois ont atteint le dernier carré ! Ce technicien de 40 ans, en poste depuis 2014, nous fait part de ses clés de la réussite !

Par Rédaction 13 juin 2022

 

Youssef, toutes nos félicitations pour la montée en N2 et pour avoir atteint la demi-finale de la Coupe de France. Quels sont tes sentiments après ces deux superbes performances ?

“Avec un peu de recul, on commence à se rendre compte de ce que nous avons réalisé. La saison fut longue, difficile et éprouvante. Il y a eu beaucoup d’évènements à gérer, entre notre parcours en championnat et celui en Coupe de France. Nous avons tout fait pour maintenir nos joueurs motivés tout au long de la saison. A la base, notre objectif était de terminer dans les 5ères places du championnat. Avec ce titre de champion, nous sommes allés au-delà de nos espérances. C’est comme une cerise sur le gâteau ! La vraie clé de notre réussite a été la bonne cohésion entre tous les joueurs, ce qui a déteint sur notre dynamique sportive. Dès la préparation estivale, j’ai senti un groupe très soudé. Tout de suite ils ont répondu à la lourde charge de travail. Bien évidemment, il faut un minimum de talent, mais notre force collective a été au-dessus de tout. C’est une saison exceptionnelle qui fera date dans l’histoire du club.”

Quels leviers as-tu utilisé justement pour préserver la motivation chez tes joueurs ?

“Je leur ai fait comprendre qu’un vrai compétiteur ne choisit jamais ses rencontres. De ce fait, j’ai instauré une forte concurrence à chaque poste pour ne pas affaiblir l’équipe. L’appétit vient en mangeant, chaque joueur devait se battre pour obtenir du temps de jeu. Chose qui était possible pour chacun d’entre eux puisque nous avions la Coupe de France en parallèle. Plus un joueur joue, plus il est content. A l’entraînement, la bataille était acharnée. Ils ne se sont jamais reposés sur leurs lauriers. C’est ainsi que la victoire appelle la victoire ! Il y a eu une vraie cohésion avec et entre les 24 joueurs.”

https://media.foot-national.com/18/2022/01/photo_article/756974/297538/1200-L-entretien-youssef-chibhi-versailles-la-coupe-de-france-offre-depuis-de-nombreuses-annes-des-motions-et-des-incertitudes.jpg

Quelle place occupe dorénavant le football au sein du bassin Versaillais ?

« Le club de Versailles n’était pas destiné à être dans cette division aussi rapidement. A la base, cette ville s’appuie sur les domaines artistique, culturel et historique. La municipalité an enfin compris qu’il fallait soutenir le sport. Avant, c’était le sport pour tous. Dorénavant, Versailles forme des compétiteurs. L’arrivé de nouveaux actionnaires a bien évidemment accéléré le processus de développement. Il y a une écoute collective. Les relations sont littéralement différentes qu’auparavant. La situation géographique de la ville est également un vrai plus. Etre à cheval sur le 78 et 92, nous permet d’avoir les avantages de la vie Parisienne sans ses inconvénients. Le club possède également de bonnes infrastructures pour permettre de travailler sereinement.”

Quelle place accordes-tu à la formation au sein du FCV78 ?

“Je me tiens toujours informé de ce qui se passe chez nos équipes de jeunes. Leur évolution est positive, à l’image des U16 et des U18 qui montent en R1. Ils peuvent être très fiers d’eux. Tout comme notre équipe réserve qui monte en R2, avec que des jeunes joueurs. Si des garçons ont les capacités pour s’affirmer en N1, alors je n’hésiterai pas à les intégrer à mon groupe.

Coupe de France : En battant Bergerac, Versailles a son ticket pour la demi-finale

Quel sera le principal objectif pour la saison prochaine ?

“Il n’y a pas d’objectif précis. Par contre, nous voulons bien évidemment y trouver notre place durablement. C’est un tout autre niveau de jeu qui nous attend. Le N1 est un championnat compliqué, il le sera encore plus car il y aura 6 relégations avec les nouvelles réformes des championnats. On va s’efforcer d’exister, face à des équipes comme Orléans, Châteauroux, le Red Star ou bien Nancy pour ne citer que ces grandes équipes. Sur la ligne de départ, nous aurons forcément un peu de retard face à ces écuries, mais on va tout faire pour se mettre au niveau sur comme en dehors du terrain. Les premiers mois, nous ne pourrons pas jouer à Versailles, faute d’un éclairage non homologué. J’espère que ça n’aura pas d’incidences sur nos performances.”

Quels ont été tes principes de jeu ?

“J’ai une certitude, celle d’avoir un bloc-équipe bien équilibré, lorsqu’on a le ballon et lorsqu’on le perd. On défend et on attaque ensemble. Lors de chaque rencontre, nous avons joué pour l’emporter. Que cela soit à domicile comme à l’extérieur. Même face à Nice en Coupe de France, nous ne sommes pas restés devant notre but à attendre. Il est toutefois important de posséder un bon socle défensif. Il est donc important de tous parler le même langage.”

Youssef Chibhi attaque sa 6e saison sur le banc versaillais.

As-tu eu des moments doutes ?

“C’est le quotidien d’un entraîneur ! Je suis toujours en alerte, même si je ne le montre pas. Le plus difficile est de ne pas subir les évènements, à l’image de notre médiatisation en Coupe de France. Il a fallu redoubler de vigilance pour que les joueurs restent concentrés sur l’essentiel. Pour cela, nous leur avions relaté l’expérience des autres clubs amateurs qui avaient connu un tel parcours. Il était important de leur faire comprendre que tout pouvait imploser si l’un d’entre eux se voyait tout en haut avant l’heure. Les garçons ont su garder la tête sur les épaules et ils se sont très bien exprimés face aux médias. Ils ont toujours eu de bons discours face aux caméras.”

On te laisse le mot de la fin pour leur adresser un message… 

“Tout d’abord, je veux qu’ils sachent que je suis très fier d’être leur entraîneur. Pour ceux qui vont nous quitter, c’est un vrai déchirement. Malheureusement, je suis amené à faire certains choix. Je suis obligé de mettre l’affectif de côté. J’espère de tout coeur qu’ils vont réussir à trouver un autre projet intéressant. Cette magnifique saison doit leur servir même si demain ils ne joueront pas pour le FCV78.

https://media.foot-national.com/18/2022/05/photo_article/775499/304917/1200-L-entretien-youssef-chibhi-fc-versailles-au-fur-et-mesure-de-la-saison-les-liens-entre-les-joueurs-se-sont-renforcs.jpg

Youssef Chibhi

Poste : Coach

Club : FC Versailles 78

Né le : 17 juillet 1981 (40 ans)

Stats 2021/22 en N2 (groupe A) : 1er – 30 matches (18V-10N-2D-47Bp-16Bc)

 

Propos recueillis le 10-06-22 par Anthony V. pour Billion Keys. Crédit photos : Actu78.fr et Le Parisien.