Interviews

Julien Zenguinian (FC Plessis Robinson/R1) : “Que les jeunes prennent du plaisir dans le travail !”

Interview exclusive 100% BK de Julien Zenguinian, coach du FC Plessis Robinson (R1), club où il officie depuis 2010. Pour Billion Keys, le technicien revient sur le début de saison plus que réussi de ses troupes et nous explique quelle est la place offerte aux jeunes dans le projet du club des Hauts-de-Seine.

Par Rédaction 28 novembre 2023

▶️ Comment se passe cette première partie de saison ? Satisfait ? Surpris ? Déçu ? Ambitions ?

“Nous sommes plutôt satisfait de ce début de saison en championnat (3V-1N-2D) qui reflète nos prestations (6e). Il faut également féliciter l’équipe qui est qualifiée pour le 8e tour de la coupe de France avec une réception du SCO Angers le 9 décembre prochain. On a bossé pour obtenir ce type de résultats. En toute modestie, il n’y a donc pas une réelle surprise. Nous avons su conserver une très grande majorité de l’effectif qui est bosseur et qui progresse. Ce match contre Angers va permettre aux joueurs d’être mis en lumière, ce n’est pas tous les jours que ça arrive. Qu’ils en profitent à fond car c’est une juste récompense pour tous leurs efforts. Nous savons que ça sera compliqué, mais la magie de la coupe de France peut tourner en notre faveur si l’on met tous bons les ingrédients. Il ne faudra surtout pas être spectateur de cette rencontre. Celui qui ne veut pas joueur cette rencontre, je ne le croirais pas ! Tout le monde est sur le pont, la gestion est de cette rencontre est facile. Jusqu’à présent, il n’y a aucune déception, car le club est sain, tout le monde travaille avec simplicité et sérieux. L’objectif en championnat est toujours de prendre des points rapidement et de ne pas être en difficulté pour obtenir le maintien en R1. Nous nous sommes sauvés à deux reprises lors de la dernière journée, cette année est donc de pouvoir asseoir cette équipe dans la partie haute du classement, sans être démesuré dans tout ce que l’on va faire. On a coeur de bien figurer cette saison.”

▶️ Quelle place accordez-vous aux jeunes U21  ? 

“Nous n’avons pas voulu créer d’équipe U20. On considérait que c’était une usine à gaz de voir cette équipe dans un championnat pas forcément au niveau relevé. Au contraire, nos meilleurs U18, nous les intégrons avec l’équipe séniors B. Chaque année, ils sont 7-8 à connaître cette promotion. Quelques uns intègrent l’équipe A, mais le palier est énorme entre les U18 et les séniors. On essaye vraiment de suivre tous les jeunes du club pendant plusieurs années afin de faciliter leur venue parmi les séniors du club. On a besoin de garçons qui travaillent plus et s’investissent davantage. Nos équipes de jeunes n’évoluent pas au plus haut niveau de leurs catégories d’âges. L’école de foot fait du bon boulot, mais nous avons encore du mal en football à 11. Nos meilleurs jeunes ont tendance à partir dans les clubs voisins. Voilà pourquoi on mise sur certaines générations afin de leur créer un réel tremplin vers l’équipe première. Nos U21 ont une grande importance à nos yeux.”

Peut être une image de 4 personnes, personnes jouant au foot, personnes jouant au football et texte

▶️ Quels conseils peux-tu donner aux jeunes joueurs de ton club qui aspirent à évoluer avec l’équipe fanion ? 

“Il faut beaucoup travailler en amont, se rendre compte que seul le travail peut récompenser un joueur. Il faut surtout être très investi dans les présences, le respect des horaires, d’essayer de cumuler sa vie professionnelle ou étudiante avec sa vie de footballeur, mais aussi avec sa vie amoureuse ce qui n’est jamais évident à un jeune âge. On en perd souvent pour ces raisons là. Il faut sentir un gamin investi, qui a des qualités, qui veut progresser, qui est à l’écoute, qui est patient car ce n’est jamais évident de jouer régulièrement lorsqu’on arrive dans un groupe fanion. Les jeunes joueurs s’aperçoivent qu’il y a des joueurs plus forts qu’eux déjà en poste et suite à cela ils font preuve d’impatience. Il faut qu’ils prennent du plaisir dans le travail et être exigeant avec eux même sur comme en dehors du terrain, de façon à être performant le week-end.”

Propos recueillis par Anthony V. pour Billion Keys.