Nos pépites

TEAM ELEVEN BK U21 (N1 à N3) : DECOUVREZ NOS PEPITES DU MOIS DE JANVIER !

Chaque mois, la Team BK élit son XI Type des jeunes espoirs du football (U21) qui ont crevé l’écran, parmi les championnats de N1 jusqu’au N3 (hors Coupe de France). Pour ce 5e numéro, les experts de Billion Keys ont une nouvelle fois passé en revue 250 équipes durant le mois de janvier pour mettre au devant de la scène les meilleures révélations du mois ! Recruteurs, à vos stylos.

Par Rédaction 08 février 2022

Stevenn Leroux (N2)

Poste : Gardien de but

Club : AS Vitré

Né le : 18 juin 2000 (21 ans)

A : Rennes (35)

Stats 2021/22* : 11 matches titulaires (10 buts encaissés)

En janvier : 2 matches disputés (1 but encaissé)

L’avis de la Team BK : Stevenn Leroux, gardien de l’AS Vitré, a joué un rôle crucial dans les qualifications du club en Coupe de France du club Breton. Le gardien de 21 ans a secondé Kévin Aubeneau, le gardien titulaire, après sa blessure. Alors que son équipe était clouée à la dernière place, celle-ci est revenu dans la course au maintien grâce à son portier qui réalise un début d’année tonitruant en se montrant intraitable sur sa ligne de but (victoires contre Blois et St-Pryvé, deux équipes du haut de classement).

Après avoir effectué ses premières classes à l’ASVHG (Avenir Sportif Vignoc Hédé Guipel), il poursuit sa jeune carrière de footballeur avec la TA Rennes jusqu’en U17. Après ces deux années rennaises, Stevenn prend la direction de Reims pour les études mais aussi pour le foot. Il est d’ailleurs obligé de laisser de côté ses études pour se concentrer sur le ballon rond avec la réserve du Stade de Reims.

Une pause dans les études de courte durée puisque lorsqu’il arrive à Vitré après ces deux années rémoises, il reprend son cursus passant BTS en alternance avec l’un des partenaires du club de l’AS Vitré, Webhel. Après son passage rémois, Stevenn rejoint donc l’AS Vitré, club où il joue depuis deux saisons maintenant. Il nous raconte les raisons de ce choix.

Un rôle de numéro 2 pas toujours évident à gérer pourtant pour le jeune gardien qui s’est bien acclimaté à la concurrence avec Kévin Aubeneau le gardien titulaire de l’ASV. « Il n’y a aucune rivalité entre lui et moi. C’est un grand gardien, il me donne de nombreux conseils, car il a beaucoup d’expérience et cela m’aide énormément. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Stev (@steveeenn.l)

Ryan Sabry (N3)

Poste : Latéral droit

Club : FC Nantes (B)

Né le : 1er septembre 2000 (21 ans)

A : ?

Stats 2021/22* : 9 matches titulaires + 2 entrées en jeu (1 but inscrit)

En janvier : 3 matches titulaires (1 but inscrit)

L’avis de la Team BK : ​Le latéral droit de la réserve du FC Nantes est passé professionnel l’été dernier avec le club qu’il a rejoint à l’âge de ses 12 ans, après avoir tapé ses premiers ballons à l’US Bernardière Cugand et être préformé au FC Montaigu. Intégré à la réserve du FC Nantes dès la saison 2019-2020, il a disputé 9 matchs l’an dernier avec le groupe emmené par Pierre Aristouy à tel point qu’il s’est imposé comme un cadre du groupe nantais. Auteur de 2 passes décisives, le Vendéen a fait très forte impression sur son couloir droit et pourra donc réitérer avec le groupe professionnel.

De retour dans le onze de Stéphane Ziani après plus de deux mois sans jouer cette saison, Ryan Sabry a réalisé un match plein contre Andrézieux, début janvier. Il a été récompensé par un but en fin de match, donnant la victoire à son équipe. « J’étais souvent dans le groupe, mais je rentrais pas. C’était un peu dur, j’étais frustré. » 

Les deux matchs suivant il a contribué à obtenir deux clean sheets contre Stade Montois (4-0) et contre Le Puy (0-0), preuve qu’il peut aussi bien apporter offensivement que défensivement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ryan Sabry (@_ryansabry)

Aboubacar Camara (N2)

Poste : Défenseur axial

Club : FC Bobigny

Né le : 05 janvier 2001 (21 ans)

A : Montfermeil (93)

Stats 2021/22* : 9 matches titulaires + 1 entrée en jeu (1 but inscrit)

En janvier : 3 matches titulaires (1 but inscrit)

L’avis de la Team BK : Aboubacar Camara a rejoint le FC Bobigny l’été dernier, en provenance de l’AJ Auxerre. Titulaire indiscutable dans l’axe défensif du club parisien, Aboubacar contribue grandement à la bonne saison de son équipe classée 4e de son championnat. Il est toujours compliqué pour un jeune joueur laissé libre par un club pro de rebondir dans la foulée, mais ce rugueux défenseur le fait parfaitement avec le club du 93. Solide, vif, rapide, technique, il possède la panoplie complète du défenseur moderne. Un nom à cocher, faites nous confiance !

Imrane Bouchema (N3)

Poste : Défenseur axial

Club : Thonon-Evian FC

Né le : 02 mai 2000 (21 ans)

A : Chambray-les-Tours (37)

Stats 2021/22* : 10 matches titulaires (2 buts inscrits)

En janvier : 2 matches titulaires (1 but inscrit)

L’avis de la Team BK : Passé par le Tours FC, puis la réserve du RC Strasbourg et enfin Marignane Gignac, Imrané Bouchema a signé à Thonon-Evian l’été dernier. Ce défenseur d’origine Algérienne a toujours baigné dans le football. Joueur dur sur l’homme, il possède une excellente vision du jeu et un très bon jeu de tête (1m87).

« Nous réalisons de bonnes prestations, on respecte les consignes du coach. Je suis très heureux lorsque je marque c’est certain, ça fait du bien surtout pour un défenseur. L’essentiel est que l’équipe remporte ses matches » nus a confié Imrane.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Imrane Bouchema (@imranebouchema)

Tristan Grippon (N3)

Poste : Latéral gauche

Club : Olympique Saumur

Né le : 25 septembre 2000 (21 ans)

A : ?

Stats 2021/22* : 13 matches titulaires + 2 entrées en jeu

En janvier : 3 matches titulaires

L’avis de la Team BK : Sur le côté gauche de la défense de Saumur, c’est lui qui cavale. Tristan Grippon, c’est « la force tranquille » de l’Olympique comme le définit Philippe, son papa. Le sens du collectif, c’est l’ADN de Tristan. « Il est comme ça depuis tout petit : très posé, réfléchi. Tous ses copains se reposaient sur lui. C’est encore vrai aujourd’hui : s’il faut organiser quelque-chose, c’est à lui qu’on confie la logistique. Il est le sérieux de la bande. Il n’aime pas les conflits, il a toujours l’esprit d’équipe » le décrivent ses parents.

Si Saumur est en tête de son championnat en N3, c’est en partie lié aux très bonnes prestations de son latéral gauche. Présent aussi bien défensivement qu’offensivement, il est infatigable de la 1e à la 90e minute de jeu. Son volume de jeu lui permet d’apporter le surnombre régulièrement dans la partie de terrain adverse, offrant ainsi des solutions pour centrer.

Généreux dans l’effort, il fait partie des joueurs les plus utilisés cette saison. Passé par le centre de Formation du SCO Angers, il a rejoint Saumur en 2019. Son profil devrait plaire à bon nombre de clubs évoluant un cran au-dessus. On prend rendez-vous ?

Mario Fortunato (N2)

Poste : Milieu de terrain

Club : SM Caen (B)

Né le : 02 juillet 2002 (19 ans)

A : ?

Stats 2021/22* : 8 matches titulaires + 6 entrées en jeu (3 buts inscrits)

En janvier : 2 matches titulaires (3 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : Le meneur de jeu de la réserve du SM Caen, Mario Fortunato, réalise un très bon début d’année, à l’image de son équipe qui a remporté ses deux rencontres sur des scores fleuves (4-1 à Vannes et 4-0 contre Voltigeurs de Châteaubriant). Joueur très technique et très volontaire, Mario a un réel impact sur le terrain et dans la vie de son équipe. Il  est unanimement apprécié. Il ne lui reste plus qu’à convaincre le staff de l’équipe professionnelle de le propulser vers le plus haut niveau…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mario Fortunato (@mario_frto)

Jules Gaudin (N1)

Poste : Milieu de terrain

Club : FC Bastia-Borgo

Né le : 09 mai 2000 (21 ans)

A : Saint-Brieuc (22)

Stats 2021/22* : 5 matches titulaires

> Ainsi que 6 titularisations + 1 entrée en jeu avec Guingamp B (N2)

En janvier : 3 matches titulaires

L’avis de la Team BK : Formé à l’En Avant, Jules Gaudin est prêté jusqu’à la fin de la saison en National depuis décembre dernier, au sein du club corse de Bastia-Borgo. Il avait signé son premier contrat professionnel en mai dernier mais n’avait pas encore eu sa chance cette saison sous les ordres de l’entraîneur de l’équipe première, Stéphane Dumont.

« Le contrat professionnel, c’est un objectif que tu te fixes quand tu rentres dans un centre de formation. Il y a des moments où tu te dis que tu ne vas jamais réussir. Au final, je me suis accroché, il fallait continuer à travailler et j’ai finalement réussi à obtenir ce que je voulais. »

En quête de temps de jeu, il a donc opté pour un prêt à Bastia-Borgo, jusqu’à la fin de la saison. Matthias Phaeton avait connu le même sort de la saison 2019-2020 mais la saison avait été interrompue en raison de l’apparition du Covid-19.

« Mon poste favori c’est 8. Dans un 4-3-3, jouer en milieu offensif, en 8 ou bien en 10. C’est dans ce poste-là que je suis le plus à l’aise car je vais directement vers l’avant dès que je reçois le ballon. Je suis un joueur avec un tempérament assez explosif, je suis assez hargneux sur le terrain. Je me bats tout le temps, j’essaye de donner le maximum. »

Il a beau avoir des rêves, Jules Gaudin garde les pieds sur terre : « Au football, tout peut venir rapidement, le succès comme l’échec. C’est un monde qui ne pardonne pas. » Avec sa licence universitaire dans la poche, « au moins si je ne réussis pas, je pourrai toujours rebondir ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jules Gaudin (@jules_gaudin)

Jalil Moustaïd (N2)

Poste : Milieu de terrain

Club : SAS Epinal

Né le : 29 juin 2001 (20 ans)

A : Jarville (54)

Stats 2021/22* : 6 matches titulaires + 5 entrées en jeu (3 buts inscrits)

En janvier : 3 matches titulaires (3 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : Elément moteur de l’équipe de Régional 1 d’Epinal jusque-là, Jalil Moustaïd est passé dans une autre dimension depuis deux mois. A la faveur de ses performances mais aussi des absences prolongées des attaquants.

Son père Youssef – qui a porté les couleurs de l’US Raon-l’Etape entre 2003 et 2006 – n’est jamais bien loin. Sa maman, sa sœur non plus. Suivre les prestations du fiston est un rituel dans la famille Moustaïd. Le samedi 8 janvier, les proches du gamin de Jarville n’étaient pas présents à Beauvais, là où le SA Spinalien a remis en route. Mais ils ont regardé la rencontre sur la plate-forme attitrée au Championnat de National 2.

Les familiers du joueur de 20 ans ont été aux anges. Vous pensez, Jalil Moustaïd, titulaire pour la troisième fois lors des quatre derniers matchs, a inscrit le deuxième but du SAS, son premier à cet échelon de la hiérarchie. « Cela fait toujours plaisir ». , appréciait l’intéressé. « Il y a la victoire qui va avec, le match qui va avec. On a fait un très bon match. Mon but, je pense, est une récompense. »

La concrétisation – il est également partie prenante sur l’ouverture du score, suite à une de ses frappes repoussées par le portier beauvaisien – d’efforts répétés sur le pré et d’un potentiel qui avait permis au Franco-marocain d’intégrer le centre de formation de l’AS Nancy Lorraine, en forêt de Haye. Avec le club meurthe-et-mosellan, il se plaçait plutôt derrière l’avant-centre. « Je peux aussi jouer sur un côté », relève-t-il. A Epinal, Pascal Moulin l’a placé un peu plus haut. « J’aime bien prendre la profondeur » nous confie Jalil Moustaïd.

Son statut a ainsi évolué, laissant derrière cette première saison au SAS mitigée. « L’année dernière, j’étais hors période (il était arrivé en août 2020, deadline des mutations dépassée) », rappelle le joueur. « Après, le COVID a arrêté le championnat. Cette année, il y a beaucoup de concurrence. Mais je suis là, dans l’équipe, je tourne (entre réserve et formation fanion), et petit à petit je suis entré (dans l’équipe). »

Avec envie. Et modestie. « Les blessés m’ont permis de jouer aussi. C’est une opportunité pour moi », reconnaît celui qui a été meilleur buteur de sa promo au Pôle espoirs, de 2014 à 2016.  Sûr, également, que ses performances en réserve l’ont aidé à glaner quelques galons supplémentaires. « C’est important d’être bon quel que soit le niveau et de marquer surtout. J’ai toujours mis des buts. Pour un joueur offensif, les buts, c’est important », conclut Jalil Moustaïd, désormais « totalement en confiance. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jalil Moustaid (@jalil.10_)

Esteban Lepaul (N1)

Poste : Attaquant

Club : US Orléans

Né le : 18 avril 2000 (21 ans)

A : Auxerre (89)

Stats 2021/22* : 5 matches titulaires + 8 entrées en jeu (2 buts inscrits)

En janvier : 3 matches titulaires (1 but inscrit)

> Ainsi que 3 buts en 3 titularisations en N3 avec la réserve de l’USO.

L’avis de la Team BK : Esteban Lepaul, attaquant, âgé de 21 ans a rejoint Orléans l’été dernier. Après être passé par le Pôle Espoir Grand-Est de Nancy, Esteban a rejoint la formation de l’Olympique Lyonnais lors de la saison 2015-2016. En juillet 2018, il débute un contrat stagiaire avec le club pour une durée de 2 ans.

Lors de ces différentes saisons avec l’Olympique Lyonnais, il a fait plusieurs apparitions en Youth League et a notamment évolué avec les U17 Nationaux, les U19 Nationaux mais également avec l’équipe réserve en National 2.

En août 2020, le joueur offensif s’est engagé avec l’équipe d’Epinal (N2) entraînée à ce moment-là par l’actuel entraîneur de l’USO, Xavier Collin.

Impliqué dans trois buts lors des quatre derniers matches de l’USO, l’attaquant de 21 ans, arrivé d’Épinal (N2) l’été dernier, a sa part dans la bonne passe du club.

« Pour moi, comme pour l’équipe, le déclic s’est produit à Bourg-en-Bresse, en fin d’année dernière. C’était le match à ne pas perdre, et on le gagne. Moi, je n’avais pas encore marqué, et je mets le but qui nous donne la victoire. Ce match a changé plein de choses, ça nous a remis la tête à l’endroit. Le travail finit par payer », assure le joueur, qui a souvent dû se contenter de matches en réserve (N3) cet automne.

Après deux mois de placard, Xavier Collin lui a redonné sa chance pour une échéance presque vitale pour le club, et le garçon l’a donc saisie. « Ça a été une émotion de fou de marquer enfin en National ! J’ai quasiment ressenti la même chose quand j’ai provoqué le penalty à Concarneau samedi dernier. Je suis venu ici pour vivre ça ».

Esteban Lepaul s’était aussi fixé un objectif personnel assez élevé pour sa première saison en National : « Être impliqué sur dix buts, soit directement, soit en tant que passeur décisif, alors que c’est un secteur auquel je ne faisais pas trop attention avant ».

À mi-saison, il est dans les clous avec cinq participations à des buts orléanais ; deux buts marqués contre Bourg et Sedan, deux offrandes délivrées face à Laval (dès la 1re journée de championnat) et Bastia-Borgo, et donc ce penalty obtenu en Bretagne, qu’il souhaite absolument inclure dans ses états de service (« c’est obligé, non ? »).

Ces stats, il les a presque toutes obtenues avec le fameux 3-5-2 dégainé par Xavier Collin depuis bientôt deux mois, qu’il trouve adapté aux qualités de l’effectif et aux siennes. « Le coach l’utilisait à Épinal et pour moi, ça se passait déjà bien (6 buts en 8 matches). J’apprécie de travailler à deux devant, peu importe le profil du gars avec qui on m’associe. J’ai joué avec des grands, des rapides ou des attaquants très mobiles et techniques, comme Hicham (Benkaïd) en ce moment, et je me suis toujours adapté. Avec Hicham, qui aime bien toucher le ballon, je sais que j’en aurai peu à négocier, mais ça ne me dérange pas. Je suis là pour finir les actions », affirme le goleador.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Estéban Lepaul (@lepaul_28)

Sergio Fernandes (N3)

Poste : Attaquant

Club : Saint-Pierre Milizac

Né le : 19 mai 2000 (21 ans)

A : Brest (29)

Stats 2021/22* : 4 matches titulaires + 8 entrées en jeu (5 buts inscrits)

En janvier : 4 matches disputés (4 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : C’est la révélation de ce début d’année 2022 ! Remplaçant jusqu’en décembre, Sergio Fernandes a inscrit 4 buts en 4 titularisations lors du mois écoulé. Arrivé de Plouzané AC (N3), le breton a permis à son équipe de faire un immense bond au classement et venir se positionner à la 2e place ! Formé au Stade Brestois, cet attaquant est très habile devant le but, pouvant décrocher, il possède un potentiel, à 21 ans, qui a tout pour le faire croître encore.

Loïc Joe Affamah (N3)

Poste : Attaquant

Club : FC Nantes (B)

Né le : 29 juin 2002 (19 ans)

A : Lomé (Côte-d’Ivoire)

Stats 2021/22* : 16 matches titulaires + 1 entrée en jeu (7 buts inscrits)

En janvier : 3 matches titulaires (3 buts inscrits)

L’avis de la Team BK : Face au Stade Montois (4-0), dernier du championnat, Joe-Loïc Affamah s’est offert un premier triplé avec la réserve du FC Nantes. À 19 ans, il a franchi un nouveau palier dans sa progression, constante depuis son arrivée au club en 2017.

Quand il débarque à la Jonelière, en 2017, Joe-Loïc Affamah évolue au cœur du jeu, lui qui avait débuté le foot en défense centrale. C’est Francis Liaigre, le coach des U16, qui va l’intégrer à la ligne offensive devant ses qualités d’adresse.

Cette trajectoire en fait un attaquant généreux dans l’effort, dans le repli défensif comme dans ses déplacements. Sur un terrain, ce n’est pas le joueur qu’on voit le plus, mais c’est celui qui est important pour l’équipe, ​résume Samuel Fenillat, le directeur du centre de formation du FC Nantes. Il est toujours en mouvement, libère des espaces pour lui et pour les autres, et ça, c’est une denrée rare.

Depuis le titre de champion de France U17 avec la génération 2002, Joe-Loïc Affamah a connu une progression linéaire. « On le cite souvent en exemple par rapport à son investissement, sa mentalité », ​affirme Stéphane Ziani, l’entraîneur de la réserve. Auteur d’une quinzaine de buts par saison dans les catégories jeunes, ses statistiques ne disent pas les qualités d’un joueur remarqué pour son sens collectif, lui qui prépare un BTS management. « C’est un attaquant complet, puissant, à l’aise dans le jeu dos au but, ​décrit Pierre Aristouy, ancien attaquant et entraîneur des U19. Il ne lui manquait que des buts. »

Avec Babacar Leye, il a trouvé son pendant en attaque. Capable d’évoluer sur un côté, c’est en soutien de l’avant-centre qu’il exprime le mieux son potentiel, et notamment ses qualités dans le jeu combiné. « Seul en pointe, il était parfois un peu trop visible et lisible », ​décrypte Samuel Fenillat.

Titulaire à dix reprises sur les onze matches de la réserve, Stéphane Ziani en a fait un de ses hommes de base. « Il est très altruiste, travaille beaucoup pour l’équipe, au risque parfois de s’oublier. C’est là où il doit franchir un cap. »

Yohann Boulic (N3)

Poste : Coach

Club : Saint-Pierre Milizac

Né le : 5 mai 1978 (43 ans)

A : Brest (29)

Stats 2021/22* : 14 matches disputés (8V-3N-3D-27Bp-12Bc)

En janvier : 4 matches disputés (4V-0N-0D-11Bp-3Bc)

L’avis de la Team BK : Montant réellement en puissance, par une vague récente de bons résultats, la SP Milizac (National 3) franchit également des étapes dans son jeu, avec un système aux connexions multiples et une profondeur de banc, qui change toute la visée d’une saison. Le coach s’est exprimé à ce sujet dans Sud Ouest : « Ca devient intéressant. On avance au fur et à mesure. Pour l’instant, je ne regarde pas le classement. Nous ne nous sommes jamais posés de limites, dans notre fonctionnement. Nous avons un objectif, que nous gardons en interne. Notre priorité, dans ce championnat, est de mettre cinq équipes derrière nous, pour tendre vers un maintien. On va chercher à prendre des points. Nous avons un groupe bien étoffé. Ca veut dire qu’à chaque fois qu’on sort un joueur, et qu’on en met un nouveau sur le terrain, on retrouve de l’allant. Notre jeu demande beaucoup d’énergie. On est beaucoup dans les transitions, avec nos attaquants qui veulent aller vite. C’est normal qu’ils attrapent un coup de mou à la 60ème minute. Ils ne s’économisent pas mais on a ce qu’il faut sur le banc, pour finir bien nos matchs. » 

*Chiffres arrêtés au 31 janvier 2022.

 

Lire aussi >> 

Equipe-Type du mois de Septembre 

Equipe-Type du mois d’Octobre

Equipe-Type du mois de Novembre

Equipe-Type du mois de Décembre