N3

On a kiffé : Alessio Andreottola, milieu de l’IS Selongey Football (N3)

Composée d’observateurs avertis du football U21 (joueurs nés après le 1er janvier 2001), la Team BK vous propose un zoom quotidien sur un joueur talentueux qui s’est mis le plus en valeur en ce début de saison. Recruteurs, agents, coachs, suivez-nous sans modération tout au long de l’année.

Par Rédaction 30 septembre 2022

ALESSIO ANDREOTTOLA

Né le : 23 juillet 2003 (19 ans)

A : Colmar (Haut-Rhin)

Poste : Milieu de terrain

Taille : ?

Clubs : ASE Issenheim (09 à 13) – US Wittenheim (13 à 14) – AS Illzach Modenheim (14 à 15) – SR Colmar (15 à 17) – RC Strasbourg (17 à 21) – FCSR Haguenau (21 à 22) – IS Selongey Football (depuis juillet 2022)

Stats N3 2022-2023 : 3 matches (3T)

Andreottola Fred (@Andreottola1) / Twitter

Formé au Racing Club de Strasbourg, international tricolore chez les jeunes et meilleur joueur du tournoi de Montaigu en 2019, Alessio Andreottola s’est engagé cet été avec Is/Selongey pour les deux prochaines saisons. « Mon souvenir le plus fort depuis que je joue au foot ? Sans hésitation, l’hymne national joué dans le stade olympique de Berlin, lors de mon premier match avec l’équipe de France U16. C’était un truc de fou. Disons que c’est le moment où tu réalises vraiment tout ce que tu es en train de vivre. Tu comprends que c’est bien toi qui es là avec le maillot bleu sur les épaules, celui que tu rêvais de porter depuis tout petit. Tu es là, sous les yeux de ta famille, dans ce stade où s’est disputée la finale de la Coupe du monde 2006 et où Bolt a battu le record du monde du 100 mètres… C’était un moment super court, mais je ne l’oublierai jamais, c’est impossible. » disait-il pour le journal L’Alsace en octobre 2019.

Alessio Andreottola convoqué en Équipe de France U16 | Racing Club de Strasbourg Alsace

Grand amoureux du foot italien et du Milan AC, où évoluait le Brésilien Kaka, son unique modèle, Alessio répète à l’envie qu’il ne « lâchera rien » : « J’ai encore du taf, notamment avec mon jeu de tête et mon pied droit. Mais en fait, non, ce n’est pas du taf, c’est du plaisir. Je joue au foot depuis que je sais marcher. Je n’ai toujours pensé qu’à ça. Je veux aller le plus haut possible, c’est tout. » Mais trois ans plus tard, c’est en N3 que le blondinet tente d’exister… Pas facile de se retrouver dans l’anonymat le plus complet, mais le natif de Colmar possède les qualités pour retrouver un projet plus adapté à son potentiel. Nous en tout cas, on y croit fort ! Affaire à suivre.

Fédération Française de Football