N2

On a kiffé : Ayoub Ezzaytouni, milieu du Stade Bordelais (N2)

Composée d’observateurs avertis du football U21 (joueurs nés après le 1er janvier 2001), la Team BK vous propose un zoom quotidien sur un joueur talentueux qui s’est mis le plus en valeur les jours précédents. Recruteurs, agents, coachs, suivez-nous sans modération tout au long de l’année.

Par Rédaction 24 janvier 2023

AYOUB EZZAYTOUNI

Né le : 12 septembre 2021 (21 ans)

A : Nîmes (Gard)

Poste : Milieu de terrain

Taille : 1m

Clubs : Uzès Pont du Gard (2007-2014) – Olympique Alès (2014-2018) – Berrichonne de Châteauroux (2018-2022) – Stade Bordelais (depuis juillet 2022)

Stats N2 2022-2023 : 9 matches (8T+1R)

https://images.lanouvellerepublique.fr/image/upload/613bfe6ee06af1c6708b4834.jpg

« Ayoub Ezzaytouni est un milieu de terrain relayeur, harceleur, qui joue simple et se projette bien vers l’avant. Il s’est déjà entraîné avec le groupe pro. Il faut qu’il soit patient, s’il ne joue pas pour l’instant c’est parce qu’il y a meilleur. La sélection va le rendre plus fort. » En principe, le Marocain n’aurait jamais dû devenir pensionnaire de la Tremblère. Le patron de la formation castelroussine Armindo Ferreira s’en expliquait en février 2021 à la République du Centre. : « Il vient d’Alès (Gard). Habituellement, je ne prends jamais de jeunes aussi loin. J’ai fait une exception avec lui. Lorsqu’il est venu à l’essai, il m’a convaincu. C’est quelqu’un de super agréable, toujours souriant, respectueux. Au départ il voyait ses parents tous les trois, quatre mois, ce n’est pas évident. »

https://media.foot-national.com/18/2022/07/photo_article/785090/309713/1200-L-stade-bordelais-cannes-deux-recrues-prsentes-off.jpg

Il lui restait logiquement des lacunes à gommer : « Ayoub court énormément, se propulse, impulse le pressing, il a beaucoup de qualités. Il faut qu’il ait moins de pertes de balle, qu’il soit plus délié. Quand il voit Léo Leroy, il sait ce qu’est un joueur de haut niveau, qui sera sans doute en Ligue 1 un jour. Le travail paye. »

Dans le mille, puisque le fils de Jérôme Leroy porte le maillot de Montpellier au plus haut niveau et Ayoub est également parvenu à signer son premier contrat professionnel le 18 mai 2021 (1 an + 2 en options) puis à faire ses premiers pas en Ligue 2 avec la Berrichonne, mais pas suffisamment (5 apparitions) pour s’installer durablement dans le XI de départ. Cantonné au banc la saison dernière en N1 (1 match), il a décidé de rejoindre l’ambitieux projet du Stade Bordelais pour relancer sa carrière qui faisait du surplace.

https://images.lanouvellerepublique.fr/image/upload/t_1020w/60a3de739902d421608b45be.jpg

« Suite à une grave blessure, je viens au Stade Bordelais pour me relancer, jouer, et prendre du plaisir dans un projet cohérent et intéressant. Personnellement c’est une saison importante pour moi car je suis descendu pour mieux rebondir » affirmait-il l’été dernier. « J’ai choisi le Stade Bordelais car rien de mieux de se relancer suite à une blessure en ayant un coach que l’on connaît bien. En effet Nicolas Piresse était préparateur physique à La Berrichonne et il a pu voir mes qualités mais également l’évolution de ma blessure. »

Choix payant, puisque le franco-marocain participe à la bonne saison du club Girondin (6e).