N1

On a kiffé : Makan Aïko, attaquant du Mans FC (N1)

Composée d’observateurs avertis du football U21 (joueurs nés après le 1er janvier 2001), la Team BK vous propose un zoom quotidien sur un joueur talentueux qui s’est mis le plus en valeur les jours précédents. Recruteurs, agents, coachs, suivez-nous sans modération tout au long de l’année.

Par Rédaction 08 novembre 2022

MAKAN AÏKO

Né le : 07 janvier 2001 (21 ans)

A : Paris (75)

Poste : Attaquant

Taille : 1m71

Clubs : AS Le Mans Villaret (2006-2014) Le Mans FC (depuis 2014)

Stats N1 2022-2023 : 10 matches (5T+5R) + 2 buts

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTExOWVmZmI3MzhkYjQ4MjUyMDVjNjY5NGI2MGYzMTYwYTQ?width=1260&height=708&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=31902658e6d854db0e79709913f6b6eb402ca79fe286c9195fed937afd8eadf1

L’attaquant Makan Aïko a signé début février son premier contrat professionnel au Mans FC. Le natif de Paris, qui a connu des problèmes physiques à l’adolescence, n’a jamais rien lâché pour passer les paliers.

Très tôt le jeune Sarthois était repéré, notamment par Yohan Poirier, salarié Sport Action Jeunesse (SAJ) et ancien éducateur du Mans FC (U11) : Entre 2010 et 2012, il a participé à de nombreux stages organisés par SAJ, et on a rapidement remarqué ses qualités. Rapide, explosif, Makan possède aussi une véritable lecture du jeu. Il était petit à l’époque, plutôt timide, mais très présent sur le terrain​. Poirier tentait alors d’attirer Aïko au Mans FC, mais L’AS Le Mans Villaret, où évoluait le jeune joueur depuis 2006, a préféré freiner le mouvement.

Ligue de F tball des Pays de la Loire Twitterissä: "Makan Aïko : des sections sportives au haut niveau ! 1ère titularisation en National avec Le Mans FC et 1er but !

J’ai privilégié la stabilité pour ce jeune joueur, explique Fabrice Vetaux à Ouest France, président de l’AS Villaret à cette époque. Makan est un joueur virevoltant, rapide, percutant, technique. Sa signature au Mans FC valorise la formation du Villaret, cela permet aussi de récupérer des indemnités de formation. Le club est fier de cette évolution, tout comme Yann Kembo-Diantela, né en 2002, qui a signé un premier contrat professionnel en faveur du RC Lens.

Aïko a finalement attendu 2014 pour débarquer dans le club Sang et Or, dont l’équipe première évoluait en National 3. Dans le même temps, après la section sportive du collège Reverdy de Sablé-sur-Sarthe, il rejoignait la section sportive du Lycée Le Mans Sud, où il passera son bac avec succès.

Makan Aïko signe son premier contrat pro : r/Le_Mans_FC

Plein de fougue, avec déjà cette agressivité offensive qui le caractérise sur le terrain, Makan Aïko a pourtant failli arrêter le football. Il a fallu le construire parce qu’il a eu une adolescence compliquée physiquement. Il a passé une longue période sans jouer car il avait des problèmes de douleurs chroniques au bassin. Ça a été un combat pour le garder au club, se souvient Alain Ravera, directeur technique en charge de la formation au Mans FC, qui quittera son poste à la fin de la saison.

Avec Patrick Olive (responsable de formation du club), Charles Sorin (préparateur athlétique pour la formation) et Romain Dupont (son entraîneur en U19), ils ont pris en main le Manceau. Ils l’ont accompagné chez un chirurgien, un podologue, un ostéo, et ne l’ont pas lâché d’une semelle, conscients de son potentiel. Charles (Sorin) a réathlétisé millimètre par millimètre Makan. À 16 ans et demi, 17 ans, il est resté des mois sans toucher le ballon. Les joueurs n’aiment pas ça. Mais, il a été à l’écoute, il a fait un travail obscur tous les jours. La principale personne qu’on peut remercier de sa réussite aujourd’hui, c’est Makan. On l’a mis à l’épreuve et il a toujours répondu présent​, félicite Ravera.

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTExZmVlYzlkMDc5Y2QxYThlYTQwNzMzZTgxZDVmNjExM2U?width=1260&height=708&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=4638d37adbfb5ed83b9f171882272b51a4af3f0ef51e7de3ead9b3e51b40487c

Compétiteur dans l’âme, Aïko a travaillé seul pour revenir physiquement et reprendre sa place. Sur le terrain, il a pu compter sur son talent, sa vitesse, pour faire la différence. Ses vitesses ! » reprend Alain Ravera. « Sa vitesse de course, d’exécution, d’enchaînement. C’est quelqu’un qui peut être dribbleur, qui peut trouver de la profondeur, détaille-t-il​. C’est un buteur aussi. À mon avis, il pourra jouer à plusieurs postes sur le front de l’attaque.

C’est sa soif d’apprendre qui lui a également ouvert les portes de l’équipe première, après un contrat stagiaire signé en 2019. Par des entraînements, toujours plus appliqués, il a su convaincre petit à petit Didier Ollé-Nicolle de lui donner sa chance cette saison. Alors que l’absence de match de l’équipe réserve (N3), en raison de l’arrêt du championnat, l’empêchait de continuer d’engranger du temps de jeu en compétition officielle. On voyait qu’il avait de la qualité d’explosivité mais il n’avait pas les codes. Il faut encore beaucoup le guider sur l’aspect tactique. Il est en phase d’apprentissage. Mais depuis deux mois et demi il est monté en puissance, il a progressé dans tous les domaines où on l’attendait et il est passé devant certains autres joueurs​, confie l’entraîneur du Mans FC.

Football. Avec un doublé de Makan Aïko, la réserve du Mans FC régale en amical - Le Mans.maville.com

Sorti du banc pour la première fois à Quevilly, le 15 janvier, il a ensuite fait une entrée tonitruante face au Red Star, où il est allé chercher le penalty de la victoire. Puis, pour sa première titularisation en National face à Bastia Borgo, le néo-pro a inscrit son premier but. On a été dans l’exigence avec lui sur l’efficacité, car les attaquants aujourd’hui sont beaucoup jugés sur leur efficacité​, conclut Alain Ravera heureux de voir un jeune de la formation porter l’identité sarthoise du club au haut niveau. Je suis persuadé qu’il a de quoi se construire un bel avenir !

Le temps le dira, mais avec cet état d’esprit et son talent, Makan Aïko a toutes les cartes en main pour continuer sa progression au plus haut niveau. Buteur contre Cholet le week-end dernier, il n’a malheureusement pas pu éviter la défaite des siens (1-2). Un revers précipitant l’éviction du coach brésilien Cris. Espérons que son remplaçant comptera toujours sur Makan qui a disputé 10 rencontres sur les 11 possibles depuis le début de cette saison.

https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMTAyMmQxODE5MzIxYzM5MTFiMGQ4MTJmZmI0NGU2Nzc2OTg?width=1260&height=708&focuspoint=37%2C3&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=f44c9e7081b7dd22583f8770fec4f27cd24250723f5617a93f386257b152e45f