Actualités

ALGERIE, RONALDO, FURIANI, NEYMAR… TOUTES LES INFOS FOOT A RETENIR !

La Team BK met en avant les principaux moments vécus en ce début de semaine sur la Planète Football. A l’affiche, la série record d’invincibilité de l’Algérie sous la coupe de Djamel Belmadi, mais aussi le nouveau record de Cristiano Ronaldo qui se positionne comme l’un des favoris pour le Ballon d’Or 2021 !

Par AnthonyVivien 15 octobre 2021

Le chiffre : 31

La belle série de l’Algérie continue avec un 31e match consécutif sans la moindre défaite ! Ce mardi, la sélection dirigée par Djamel Belmadi a facilement surclassé le Niger (4-0) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Parfaitement lancés par Mahrez (20e), les Fennecs ont ensuite déroulé avec des réalisations signées Slimani (33e), Bennacer (48e) et Bounedjah (54e).

Dans ce groupe A, l’Algérie occupe la première place, à égalité avec le Burkina Faso.

Image

L’exploit : Un nouveau record pour Cristiano Ronaldo !

Triple buteur contre le Luxembourg (5-0), mardi, Cristiano Ronaldo (36 ans) compte désormais 115 buts en 182 sélections avec l’équipe nationale du Portugal. L’attaquant de Manchester United a d’ailleurs fait tomber un nouveau record, celui du nombre de triplés avec sa sélection, à savoir 10. Le Lusitanien devance désormais Sven Rydell (Suède) et Ali Mabkhout (Émirats arabes unis) qui ont inscrit 9 triplés avec leurs sélections respectives. Sur le total de sa carrière, Ronaldo a déjà marqué trois buts dans un seul match à 58 reprises. Délirant.

Le but : Le superbe lob de Benoît Cheyrou pour l’UNICEF !

La soirée a été une véritable réussite. Le “Match des Héros” entre l’OM Legends et la Team UNICEF (7-4), ce mercredi, a offert un beau spectacle sur la pelouse du Stade Vélodrome, où d’anciennes stars de l’OM ont foulé la pelouse (Drogba, Boli, Desailly, Nasri, Pirès, Olmeta, Niang, Cissé…). Mais l’essentiel était ailleurs, puisque ce match de charité a permis de récolter 437 250 euros. Une somme qui a été reversée à l’UNICEF, ainsi qu’à la fondation Didier Drogba, et permettra de construire des écoles et de favoriser l’accès à l’éducation des enfants en Côte d’Ivoire.

A 1 000 euros par but, ce match de charité a permis de récolter 11 000 euros destinés à la construction d’écoles en Côte d’Ivoire. Les places payées par les 30 428 spectateurs présents et une tombola ont permis de faire gonfler la cagnotte.

Le onze de départ d’OM Legends : Olmeta – Alonzo, Van Buyten, Boli, Soso Maness – Nasri, Pirès, Jul – Cissé, Drogba, Ravanelli.

Le onze de départ de Team UNICEF : Lehmann – Karembeu, Carvalho, Abidal, Boulleau – Mendieta, Cambiasso, Riner – Gasly, M. Pokora, Parker.

Le fait marquant : L1-L2, plus aucun match le 5 mai

Ce jeudi, le Parlement, après le vote du Sénat, a définitivement adopté la proposition de loi afin de ne plus disputer le moindre match de football professionnel le 5 mai en hommage aux victimes de la catastrophe du stade de Furiani en 1992. Déjà validé par l’Assemblée nationale en février 2020, ce texte a été voté à main levée, sans la moindre modification, par le Sénat. Un signe de respect par rapport aux 19 personnes décédées lors de cette tragédie.

Du côté des Stars : Neymar régale avec la Seleção !

Très critiqué au Brésil ces derniers jours, Neymar a répondu sur le terrain avec une grosse performance contre l’Uruguay (4-1) en éliminatoires de la Coupe du monde 2022. L’attaquant du Paris Saint-Germain a marqué un but (10e) et délivré deux passes décisives pour Raphinha (18e) – auteur d’un doublé (58e) – et Gabriel Barbosa (83e). Luis Suarez (77e) avait réduit l’écart pour la Celeste.

Avec 31 points, la Seleçao domine les éliminatoires de la zone Amérique du Sud devant l’Argentine (25 points), qui s’est imposée contre le Pérou (1-0). Un but signé Lautaro Martinez (43e). A noter que l’Albiceleste a concédé un penalty après l’heure de jeu, mais Yotun a manqué sa tentative.

La citation : Marcello Lippi

“Les meilleurs joueurs ne forment pas toujours la meilleur équipe. C’est comme une mosaïque, il faut assembler les pièces.”

Marcello Romeo Lippi, né le à Viareggio, est un footballeur italien reconverti entraîneur.

Marcello Lippi est un excellent tacticien, il ne s’est jamais arrêté sur une tactique en particulier, mais ses équipes sont très bien organisées avec une assise défensive parfaite, il est extrêmement difficile de les bouger. Comme tout bon italien, il pense d’abord à l’équilibre de son équipe et demande de gros efforts de repli à ses attaquants. Il a tout de même une préférence pour le 4-3-3 ou le 4-5-1.

Le début de carrière d’entraîneur de Lippi est plus modeste que son œuvre en tant que joueur, il débutera sur le banc de l’équipe de jeunes de la Sampdoria en 1982, puis enchaînera plusieurs équipes en Toscane (sa région natale) sans réussir grand chose, Pontedera, Siena, Pistoiese, Carrarese, vint alors sa première mini gloire en Serie A en 89/90 lorsqu’il réussira à maintenir Cesena sans très grosse difficulté, la saison suivante il sera viré pour manque de résultats, après un bref passage par la Lucchese (8ème en Serie B).

Il déposera ses valises à Bergame en 1992 pour entraîner l’Atalanta, réussissant l’exploit de terminer à la 7ème place avec le club lombard, il va connaître suite à ce succès le premier intérêt d’un grand club envers lui et en effet il signera au Napoli en 1993. Lippi mènera le club en coupe de l’UEFA dès la première saison en occupant la 6ème place en Serie A, il continuera par la suite à gravir les échelons en signant à Turin pour la Juventus en 1994, équipe avec laquelle il réussira dès la première saison à remporter le Scudetto neuf ans après le dernier.

Avec la Juve, Lippi s’accaparera en quatre saisons et demi de tout les titres possibles, de la coupe d’Italie à la coupe Intercontinentale en passant par 3 Scudetti, 2 Supercoupes d’Italie, 1 Champions League et 1 Supercoupe d’Europe, ceci dit cette période ne sera pas faite que de victoires puisqu’il chutera en finale de la Ligue des champions par deux fois (1997 et 1998) et une fois en finale de l’UEFA à sa première saison (1995). Comme tout bon cycle, celui ci aussi aura une fin, en effet en février 1999, Lippi lâchera la Juve après une défaite contre Parme et suite aux mauvais résultats de l’équipe en championnat qui commençait à peiner après la 6ème journée et la fameuse blessure de Del Piero à Udine.

Ainsi après 4 saisons et demi à la Juve il ira rejoindre l’Inter avec lesquels il ne réussira pas les exploits réalisés à Turin ne réussissant pas plus qu’à faire parvenir l’équipe en finale de la Coupe d’Italie perdant contre la Lazio comme ce fut le cas aussi en Supercoupe d’Italie, après le refus de Moratti de lui résilier son contrat comme demandé par l’entraîneur de Viareggio, il sera limogé à l’aube de la saison 2000/2001 après la première journée.

L’été 2001, il reviendra à Turin à la Juventus pour trois saisons remportant 2 Scudetti, 2 Supercoupes d’Italie et arrivant encore une fois en finale de Champions League avec encore une défaite cette fois ci contre le Milan AC d’Ancelotti aux tirs au but. Lors de la saison 2003/2004 qui ne fut pas exceptionnelle pour le club avec une élimination prématurée en Ligue des champions et un parcours mi figue mi raisin en championnat, Lippi déclarera qu’il allait quitter la Juve pour prendre une année sabbatique et faire le tour à travers les océans mais l’appel de la Nazionale fut plus fort que lui.

Le 16 Aout 2004, il est donc nommé sélectionneur de l’équipe d’Italie avec laquelle il réussira un très bon parcours qualificatif à la coupe du monde 2006 en Allemagne, une compétition qu’il remportera faisant taire toutes les critiques d’avant compétition qui n’étaient pas d’accord avec lui sur plusieurs points qui lui donnèrent amplement raison pendant l’événement mondial. Lippi fera preuve comme à son habitude d’une grande maîtrise tactique et se reposera sur un groupe qu’il a lui même soudé même s’il a été aidé par les divers scandales d’avant compétition (Calciopoli) il décidera par la suite de ne pas continuer son parcours avec la Nazionale mais comme il avait fait à la Juve, il fera pareil aussi avec l’équipe d’Italie ouvrant un nouveau cycle le 28 Juin 2008 après le parcours moyen de l’équipe à l’Euro sous la houlette de Donadoni, un cycle qui porte à la Coupe du Monde 2010 à laquelle il se qualifiera sans grande difficulté.

Cela dit, le Mondial sud-africain est un désastre avec la pire performance de l’histoire de la Nazionale dans une Coupe du Monde, une élimination dès le premier tour dans un groupe considéré très facile avec le socle de l’équipe de 2006. Son expérience s’arrête là et après près de deux années d’inactivité il accepte le challenge chinois du Guangzhou où il signe en mai 2012 et remporte de suite le titre de Champion ! S’ensuivront deux autres ainsi qu’une Champions League asiatique. Lippi peut lors se retirer l’esprit libre en novembre 2014, avant de prendre en main la sélection Chinoise en 2016.

Marcello Lippi tire sa révérence à l’âge de 72 ans en 2020. Libre depuis son départ de la sélection chinoise en novembre 2019, l’ancien entraîneur de la Juventus et de la Squadra Azzura a annoncé sa décision au micro des Italiens de Radio Sportiva. « J’en ai définitivement terminé avec le métier d’entraîneur. C’est vrai, ça suffit », a-t-il déclaré.

Rendez-vous mardi prochain pour le Journal de BK N°14.