Actualités

MESSI, PEDRI, HAALAND, NEYMAR, LEWANDOWSKI… TOUTES LES INFOS FOOT À RETENIR !

La Team BK met en avant les principaux moments vécus en ce début de semaine sur la Planète Football. A l’affiche, la remise du 7e Ballon d’Or à Lionel Messi. Stratosphérique !

Par Rédaction 30 novembre 2021

Le chiffre : 7

Lionel Messi a fait aussi fort que Sangoku ! A la lutte avec Robert Lewandowski, Jorginho et Karim Benzema pour remporter le Ballon d’Or 2021, l’attaquant argentin a réussi l’authentique exploit de mettre la main sur sa septième boule de cristal. Un sacre logique pour certains, immérité pour d’autres. Toujours est-il que le joueur du Paris Saint-Germain, tenant du titre après l’annulation du scrutin en 2020, conserve sa couronne.

L’exploit : Le Trophée Kopa pour Pedri ! 

Après Kylian Mbappé en 2018 et Matthijs de Ligt en 2019, le Trophée Kopa 2021 est attribué à Pedri (seulement 19 ans) ! Le milieu espagnol, déjà élu Golden Boy 2021 par le quotidien italien Tuttosport, et classé 24e au Ballon d’Or ce lundi, a obtenu les faveurs des anciens Ballons d’Or pour ses performances sous le maillot du FC Barcelone, et avec la Roja pendant l’Euro. Rappelons que cette distinction récompense le meilleur jeune (moins de 21 ans) de l’année.

Les buts : Håland est de retour… et marque !

Belle journée pour le Borussia Dortmund ! Renversant contre Wolfsbourg (3-1) ce samedi, le club de la Ruhr s’est provisoirement emparé de la place de leader en Bundesliga. Les Marsupiaux ont aussi retrouvé leur attaquant phare Erling Håland (21 ans, 7 matchs et 10 buts en Bundesliga cette saison). Avec un mois d’avance sur le calendrier initial, l’attaquant norvégien – qui était absent depuis le 19 octobre dernier en raison d’une gêne à la hanche – a rejoué et… marqué ! Le tout, seulement huit minutes après son entrée en jeu. Une réalisation acrobatique pleine de classe qui démontre tout le talent du Scandinave.

Le fait marquant : La vilaine blessure de Neymar !

Malgré la victoire à Saint-Etienne (1-3) dimanche en Ligue 1, le Paris Saint-Germain a quitté Geoffroy-Guichard avec une grosse inquiétude pour Neymar (29 ans, 10 matchs et 3 buts en L1 cette saison). L’attaquant parisien, retombé sur le pied d’Yvan Maçon sans faute sur ce duel, s’est tordu la cheville gauche. Et à voir la réaction du Brésilien, qui a immédiatement fait signe au staff, le club francilien pouvait craindre une grave blessure pour son numéro 10, sorti sur civière et remplacé par Eric Junior Dina-Ebimbe à la 88e minute.

Le verdict est tombé hier, l’international brésilien souffre “d’une entorse de la cheville gauche avec lésions ligamentaires” avec une indisponibilité évaluée entre 6 et 8 semaines, selon un communiqué officiel du club de la capitale.

Il s’agit, plus ou moins, de l’absence initialement attendue pour l’ancien joueur du FC Barcelone, qui pourrait réaliser son retour sur les terrains à la mi-janvier. Un coup dur pour le PSG, mais Neymar devrait donc pouvoir retrouver une bonne forme physique pour les échéances importantes en Ligue des Champions à partir de février.

Du côté des Stars : Xavi, Donnarumma, Prix Puskas…

Une semaine après la victoire contre l’Espanyol Barcelone (1-0) pour la première de Xavi sur le banc, le FC Barcelone a enchaîné un deuxième succès de rang en championnat sur la pelouse de Villarreal (3-1) ce samedi, à l’occasion de la 15e journée de Liga. Devant au score après un but de De Jong (48e), le Barça a été rejoint sur une réalisation de Chukwueze (76e), mais Depay (88e) a redonné l’avantage aux Blaugrana puis Coutinho a assuré leur succès sur penalty (90e+4).

Au classement, Barcelone occupe la 7e place à sept points du leader, le Real Madrid.

A l’occasion de la cérémonie du Ballon d’Or ce lundi soir, Gianluigi Donnarumma (22 ans) a remporté la deuxième édition du Trophée Yachine récompensant le meilleur gardien de l’année ! Sur la base des votes de journalistes dans le monde, le portier du Paris Saint-Germain a devancé dans l’ordre Edouard Mendy (Chelsea) et Jan Oblak (Atletico Madrid), loin devant son coéquipier Keylor Navas, 8e ex aequo avec Thibaut Courtois (Real Madrid). L’Italien, élu meilleur joueur de l’Euro qu’il a remporté avec l’Italie, succède ainsi au Brésilien Alisson (Liverpool).

Au lendemain de l’attribution du Ballon d’Or 2021 France Football, la FIFA prépare sa cérémonie The Best. L’instance internationale a dévoilé ce mardi la liste des onze nommés pour le Prix Puskas récompensant le plus beau but de l’année.

Dans cette sélection, on retrouve un Français, l’Auxerrois Gauthier Hein, pour sa roulette contre Niort. Le Bourguignon est en concurrence avec le coup du foulard d’Erik Lamela (Tottenham) face à Arsenal, le lob merveilleux de Patrik Schick avec la République tchèque face à l’Ecosse lors de l’Euro, le coup du scorpion de Valentino Lazaro (M’Gladbach) contre le Bayer Leverkusen ou encore le festival de Riyad Mahrez avec l’Algérie face au Zimbabwe.

Luis Diaz (Colombie), Mehdi Taremi (Porto), Vangelis Pavlidis (Willem II), Sandra Owusu-Ansah (Kumasi Sports Academy), Daniela Sanchez (Queretaro) et Caroline Weir (Manchester City) complètent cette liste.

La citation : Robert Lewandowski

“Je tiens à féliciter Lionel Messi, vainqueur du Ballon d’Or”

Deuxième au classement du Ballon d’Or, en dépit d’une efficacité incroyable et d’une régularité indécente depuis deux ans, l’avant-centre du Bayern Munich Robert Lewandowski (33 ans, 20 matchs et 25 buts toutes compétitions cette saison) prétendait logiquement à mieux. Mais le Polonais se montre beau joueur et a notamment adressé ses félicitations au lauréat, l’attaquant du Paris Saint-Germain Lionel Messi (34 ans, 11 matchs et 4 buts toutes compétitions cette saison), pour son septième sacre.

“Je tiens à féliciter Lionel Messi, vainqueur du Ballon d’Or. Je tiens à remercier chaque journaliste qui a voté pour moi et qui a estimé que mes réalisations étaient importantes en 2021. J’ai remporté le prix du buteur de l’année et aucun joueur ne peut gagner un prix individuel sans l’équipe la plus forte et des fans fidèles derrière lui. Pour moi, ce n’est pas différent”, a souligné le Bavarois sur Instagram.

Lors de son discours officiel lundi, Messi avait rendu hommage à Lewandowski en estimant que ce dernier aurait dû glaner le Ballon d’Or en 2020, année où le magazine France Football n’a pas décerné de trophée en raison du coronavirus.

Rendez-vous vendredi prochain pour le Journal de BK N°26