Le journal de BK

NKUNKU, HALLER, CHERKI, LEWANDOWSKI… TOUTES LES INFOS FOOT À RETENIR !

La Team BK met en avant les principaux moments vécus en ce début de semaine sur la Planète Football. A l’affiche, Christopher Nkunku et Sébastien Haller qui n’en finissent plus de marquer, sans oublier Robert Lewandowski auteur d’un but exceptionnel digne des jeux sur console !

Par Rédaction 26 novembre 2021

 

Le chiffre : 7

Christopher Nkunku (24 ans, 19 matchs et 13 buts toutes compétitions cette saison) est dans une forme assez exceptionnelle depuis le début de la saison. Auteur d’un doublé à Bruges (0-5), ce mercredi, le milieu offensif du RB Leipzig est devenu le premier joueur français à inscrire 7 buts en phase de poules de la Ligue des Champions. L’ancien Parisien, à qui il reste encore un match à jouer contre Manchester City, fait mieux que Thierry Henry (1997-1998), David Trezeguet (2001-2002) et Wissam Ben Yedder (2017-2018), tous auteurs de 6 buts lors du premier tour.

L’exploit : Haller affole encore les compteurs

On n’arrête plus Sébastien Haller (27 ans) ! Alors que l’Ajax Amsterdam était mené sur le terrain du Besiktas, l’attaquant franco-ivoirien a donné la victoire à son équipe (1-2) avec un doublé ce mercredi. Au total, l’ancien joueur de West Ham compte désormais 9 buts après ses 5 premiers matchs en Ligue des Champions, une performance inédite !

Avant lui, la meilleure statistique appartenait au phénomène Erling Håland, auteur de 8 réalisations pour ses 5 premières rencontres dans la compétition. C’est dire l’exploit réussi par Haller.

Les buts : Deux joueurs imitent Khazri en Ligue Europa Conference ! 

En marquant depuis sa propre moitié de terrain (à 68 mètres de la cage adverse précisément) contre Metz (1-1) le 30 octobre dernier en Ligue 1, Wahbi Khazri (30 ans, 14 matchs et 7 buts en L1 cette saison) a fait des émules et inspiré plus d’un joueur. La preuve, en l’espace d’une soirée de Ligue Europa Conference, deux footballeurs ont imité le Stéphanois ce jeudi.

Il s’agit d’abord du milieu de terrain de l’Anorthosis Famagouste, Lázaros Christodoulopoulos (34 ans), auteur d’un lob parfait à plus de 40 mètres du but adverse pour l’ouverture du score contre La Gantoise (2-1). Enfin, du milieu de l’Omonia Nicosie, Jordi Gomez (36 ans), qui a sauvé son équipe contre Qarabag (2-2) à la 89e minute avec une égalisation depuis… le milieu de terrain ! Deux réalisations magnifiques, à voir et revoir sans modération !

Le fait marquant : Le joli record de Cherki !

Grâce à son doublé inscrit contre Brondby (3-1) ce jeudi en Ligue Europa, le milieu offensif de l’Olympique Lyonnais Rayan Cherki (18 ans, 3 matchs et 2 buts en C3 cette saison) a permis à son équipe de l’emporter, mais aussi inscrit son nom dans l’histoire du club. A seulement 18 ans et 100 jours, le phénomène des Gones est devenu le plus jeune joueur à marquer deux buts dans une même rencontre de Coupe d’Europe pour l’OL.

Au vu des nombreux talents offensifs sortis du centre de formation du club rhodanien sur les deux dernières décennies (Benzema, Ben Arfa, Lacazette…), la performance mérite d’être saluée. Et ce n’est pas tout. A l’échelle nationale maintenant, un seul joueur français s’est montré plus précoce que Cherki dans l’épreuve : il s’agit du célèbre consultant de Canal+ et ancien attaquant de l’AS Saint-Etienne, Laurent Paganelli, buteur à deux reprises en C3 pour la première fois à 17 ans et 332 jours. Le tout à une autre époque, en 1979…

Du côté des Stars : Chelsea en mode Joga Bonito, Lewandowski en mode Playstation !

En démonstration, Chelsea a réussi à se venger de sa défaite du match aller (0-1) en donnant une véritable leçon à la Juventus Turin (4-0) ce mardi en Ligue des Champions. Les tenants du titre se sont baladés, comme en atteste leur troisième but de toute beauté. Après un renversement de jeu d’Antonio Rüdiger suivi d’une merveille de contrôle dans la surface, Reece James a servi Hakim Ziyech, qui a remis instantanément vers Ruben Loftus-Cheek. Au cœur d’une forêt d’adversaires, l’Anglais a réalisé un superbe numéro d’équilibriste avant de servir Callum Hudson-Odoi qui a repris victorieusement. Quelle action !

Quel geste ! Quel joueur ! A l’occasion du match de Ligue des Champions entre le Bayern Munich et le Dynamo Kiev (2-1) ce mercredi, l’avant-centre munichois Robert Lewandowski (33 ans, 5 matchs et 9 buts en LdC cette saison) a éclaboussé cette rencontre de son talent. Sur un centre mal renvoyé par la défense ukrainienne, l’international polonais a réalisé un superbe retourné acrobatique afin de faire trembler les filets ! Magnifique !

La Ligue des Champions, c’est le Real Madrid. La preuve en chiffres. Grâce à son succès sur la pelouse du Sheriff Tiraspol (0-3), ce mercredi, le club de la capitale espagnole a validé sa qualification pour les 8es de finale de la Ligue des Champions. C’est la trentième fois en autant de participations que la formation ibérique réussit à se sortir de la phase de poules. Sans surprise, aucune autre équipe ne fait mieux dans l’histoire. Impressionnant.

Battu à Manchester City (2-1), ce mercredi, le Paris Saint-Germain a réussi à valider son ticket pour le prochain tour de la Ligue des Champions grâce au large succès de Leipzig à Bruges (0-5). Une performance remarquable du club de la capitale, qui rejoint le cercle très fermé des équipes ayant réussi à obtenir dix qualifications consécutives pour les 8es de finale de la C1 après le Real Madrid, le FC Barcelone, le Milan AC, Arsenal et le Bayern Munich.

Pas sûr que le plus performant des robots mixeurs de cuisine soit capable d’un effet fouetté pareil. Mercredi soir, à Anfield, un joueur de football a défié la gravité. On jouait la 52e minute dans ce temple du jeu, Liverpool concédait le nul face au FC Porto, quand Thiago Alcantara, génial milieu de terrain trop souvent blessé, a inscrit un but sensationnel.

L’international espagnol (30 ans) a battu le gardien adverse d’un tir à la trajectoire stupéfiante au cours d’un match finalement remporté 4-0. Placé en retrait à 35 mètres du but sur un coup franc des siens, Alcantara voit le ballon revenir sur lui. Il se décale et prend sa chance de l’extérieur du pied droit. La suite : une fusée qui va commencer par descendre vers le sol pour frôler quelques brins d’herbe avant de remonter légèrement et trouver le petit filet opposé.

La citation : Unai Emery

“Il ne faut pas seulement obtenir la victoire, il faut également que la victoire soit belle »

Unai Emery Etxegoien, né le  à Fontarrabie (Espagne), est un footballeur espagnol, reconverti entraîneur.

Durant sa carrière de joueur, il occupe le poste de milieu de terrain et joue principalement en deuxième division espagnole dans les années 1990. Il décide ensuite d’entamer une carrière d’entraîneur. Il entraîne alors en majorité des clubs de Liga, comme Valence CF ou le Séville FC. Avec ce dernier, il remporte consécutivement trois Ligue Europa en 2014, 2015 et 2016, ce qui permet au club andalou d’avoir le meilleur palmarès dans cette compétition.

Nommé entraîneur du Paris Saint-Germain en 2016, Unai Emery perd le titre de champion de France lors de sa première saison au profit de l’AS Monaco et vit une humiliation face au FC Barcelone en huitième de finale retour de Ligue des Champions perdant 6-1 après l’avoir emporté 4-0 au match aller. L’année suivante, malgré le regain de tous les titres nationaux (championnat, coupe de France, coupe de la Ligue, Trophée des Champions), il échoue de nouveau en huitième face au Real Madrid, double tenant du titre. Son bilan est jugé globalement négatif, notamment pour ses échecs sur la scène européenne.

Le , il signe avec le club d’Arsenal succédant à Arsène Wenger, manager des Gunners pendant 22 ans. Il est limogé le .

Il rejoint Villarreal CF le  et remporte l’Europa League dès sa première saison. Après ce nouveau sacre il devient le premier entraîneur à remporter 4 fois la Ligue Europa.

 

Rendez-vous mardi prochain pour le Journal de BK N°25.